EA : la nouvelle IP de la marque pourrait être…un jeu participatif

«Peace and Pipeau» le 14 juillet @ 16:302018-07-14T16:30:27+02:00" - 3 réaction(s)

La fondatrice d’EA Motive Studios, Jade Raymond, s’est confiée au journaliste Chris Plante du site Polygon pour aborder ce que pourrait être la prochaine grosse IP de la marque.

Raymond évoque notamment la possibilité aux joueurs de se transformer en donneurs de quêtes et ce, d’eux-mêmes. “(…) Dans beaucoup de mondes ouverts -et dans beaucoup de jeux de manière générale- ce sont les PNJ qui vous donnent des quêtes et cela fait partie de votre histoire, n’est-ce pas ? Vous assemblez tout cela ensemble. Vous créez un système qui très facilement, si je jouais avec vous, m’inciterait à devenir le donneur de quêtes. Si je vous donnais une quête, ne pensez-vous pas que cela serait plus intéressant que n’importe quelle autre générée automatiquement ?”

Ouvrir la création de quêtes aux joueurs pour qu’ils les donnent à d’autres et le tout sans leur faire de crasse ? Parce que “nous avons tous besoin d’humains pour nous raconter des histoires” ? Mais c’est bien sûr ! Merci, Jade Raymond ! Fini les quêtes pépouzes à ramasser 3 pommes et 6 champignons. Bientôt, il faudra presque allumer un cierge pour espérer ne pas tomber sur d’authentiques salopards pour progresser dans l’aventure.

Chris Plante ne semble d’ailleurs pas vraiment convaincu par l’argumentaire de la fondatrice d’EA Motive Studios, notamment sur la question de la collaboration entre les développeurs et les joueurs impliqués dans la création de quêtes.

“(…) Quelles étapes allez-vous prendre pour mettre au point des garde-fous afin de créer une communauté (…) pour créer un espace qui n’effraie pas les “bons” joueurs ?

Oui…alors, c’est une très bonne question. (…) Nous sommes encore au tout début. Nous sommes encore dans la phase de conceptualisation que l’on expérimente au travers de nos prototypes. Nous sommes en discussion pour créer un prototype de jeu de plateau et d’y jouer comme un jeu de rôle avec des employés. Car, quand vous essayez de prototyper ces mécaniques sociales, quelqu’un doit amener l’histoire et c’est ce qui attire les bonnes personnes.

Tout cela avant de partir complètement en sucette : “Il y a un autre truc que je trouve génial, ce sont les YouTubers et les streamers (…). Ca marche comme ça maintenant, vous faites un jeu et les joueurs exercent une influence non maîtrisée sur le jeu. Ils sont toujours hors du jeu mais ils ont ce rapport particulier avec les développeurs.”

On a beau lire l’interview, la relire, revenir aux points que l’on pense ne pas avoir bien saisi, rien ne fait sens. Raymond nous balade d’un point à un autre sans parvenir à se faire comprendre ni même à convaincre sur les intentions de son studio. La seule information “utile” peut-être est la possibilité aux donneurs de quêtes “exerçant une influence positive” sur le jeu de se voir récompensés. Maintenant, il reste savoir comment cela pourrait être implémenté et, surtout, géré par les développeurs. Mais pour ça, il faudra repasser par une autre interview. On a hâte.

Xbox One

Accueil > News

Xbox One

Xbox One


Xbox One : Jeux, prix, sortie, toute l’actu !

Date de sortie : 22/11/2013
Date de sortie Xbox One sans Kinect : 09/06/2014
Date de sortie Xbox One S 2To : 2/08/2016
Date de sortie Xbox One S 500Go/1To : 23/08/2016

Venez discuter sur le Forum Xbox One

3 reactions

avatar

bosmer-fr

14 jui 2018 @ 17:51

J’ai décroché quand elle a évoqué le jeu de plateau... et je cherche des rapports entre tout ce qu’elle vient de dire... Elle aurait très bien pu dire ensuite : « Et vous savez, un concept où des gens peuvent entrer dans un lieu, s’asseoir à une table et demander à manger... ou alors complètement fou, un humain donneur de menus viendrait vous demander ce que vous voulez manger... Bien sûr, on pense à des garde-fous pour éviter que cet humain oublie de vous amener la carafe d’eau ».

En fait son jeu, c’est la vie, elle vient de l’inventer.

Masashi547

14 jui 2018 @ 20:55

Apparemment elle kick bien la dope chez EA.

tomzati

17 jui 2018 @ 13:48

Après même si elle a l’air à l’ouest complet, il n’empêche, quand tu y penses bien, un éditeur de missions (au même titre qu’il existe bien des éditeurs de circuits pour les jeux de courses par exemple) que tu vas soumettre ou mettre à disposition ça peut être faisable.

Je le connais pas mais il y a bien un éditeur de niveaux sur Far Cry 5 non ? Bon bin fais la même chose dans un jeux ou ce contenu serait proposé par les joueurs pour les autres joueurs pour gagner de l’XP ou des sous (exactement comme dans Steep ou ce genre de jeux) ça parait pas infaisable non ?

Et au final on le voit pour les jeux de sports/courses, c’est bien cela qui permet encore plus de rallonger la durée de vie du soft ! Bah là c’est le pari de dire on va créé un univers et charge à la future commu du jeux de se produire elle même du contenu via des quêtes ou missions sorties d’un éditeur adapté. En terme de modèle économique, c’est quand même bon plan pour eux ! ça se rapproche du disours d’ubi qui ne veut plus créer d’histoire mais des univers bac à sable.......

Bref je sus peut être autant à côté de la plaque qu’elle mais l’idée du jeux participatif me semble être complètement crédible si ils donnent bien les outils adéquats aux joueurs/éditeurs.