Podcast - Le Bruit de Fond S03E09 : Les vieux joueurs, des sages ou des grognons ?

«On va dire des sages, ça m’arrange !» le 3 juin @ 10:002018-06-03T09:09:48+02:00" - 7 réaction(s)

Amis d’Xboxygen,

Ce nouvel épisode a quelque chose de particulier, puisqu’il a été enregistré en IRL, lors d’un WE mémorable où une grande partie de la team s’est réunie pour boire des bi... Euh... Pour parler de l’avenir du site.

Ainsi, autour du micro, des participants qu’on a moins l’habitude d’entendre : Jarel, Jonyboy, Zx (quoique lui est un régulier) et moi-même (bon, là, forcément, je suis là souvent). Vous l’aurez deviné, nous sommes les plus âgés du site, et c’est de cela dont on va parler : les vieux joueurs !

Sommes nous différents, nos attentes sont-elles les mêmes ? Sommes nous de vieux cons blasés ? Toutes les réponses se trouvent dans cette émission !

IRL oblige, en tout cas quand on n’a pas le matériel de Radio France, le son n’est peut-être pas aussi clair que d’habitude, mais cela est compensé par le plaisir de se voir en vrai, et donc de pouvoir faire des grimaces aux autres pendant qu’ils parlent.

On ne change pas nos habitudes, et vous pouvez nous écouter sur Podcloud, iTunes, ou bien écouter l’émission plus tard en l’enregistrant avec un clic droit enregistrer sous.

Les Podcasts

Accueil > News

Les Podcasts

Les Podcasts

Discussions passionnées sur des thématiques diverses, mais toujours tournant autour des jeux vidéo. De la bonne humeur, pas de prise de tête : encore mieux qu’une émission de radio, et sans pub.

7 reactions

Tieumatev

03 jui 2018 @ 11:30

Que de souvenirs, parole de quadra ! ;)

Yannick64

03 jui 2018 @ 12:45

Je vous entend parler de vieux âges à 44 ans (par exemple) et ça me fout un coup !!! Suis je à vos yeux un grabataire de 56 ans ??? :o) Cela dit excellente émission... :-))

Rone

Rédaction

03 jui 2018 @ 12:56

Merci ! Parler de « vieux » est un peu provocateur, je le reconnais, mais dans un loisir qui va de 7 à 77 ans (comme Tinitin, référence pour vieux !^^), c’est comme ça qu’on est perçu dès qu’on dépasse les 30 piges !

jm ysb

03 jui 2018 @ 14:29

je n’ai pas encore écouté ce podast ! mais le titre et les quelques lignes qui le précédent me font écrire ce qui suit.

j’ai 43 ans. cela fait plus de 35 ans que je joue aux jeux vidéos (coleco vision, vectrex, atari, master system, nes, commodore, pc engine, megadrive, Snes, gamegear, gameboy, saturn, playstation, 3do, lynx, N64, dreamcast, play 2, gamecube, xbox, xbox 360, wii, xbox one, ps4) . comme pour beaucoup d’autres joueurs, je suivais joypad, joystick, console + et bien d’autres magasines spécialisé, rendais visite aux boutiques imports etc. cette expérience me permet d’avoir un historique relativement riche (je ne suis pas la bible JV non plus), très critique qui n’est pas forcément très apprécié pour certains :’-)) et me permet de choisir les jeux auxquels j’ai envie de tester.

pour moi, les jeux n’ont pas vraiment évoluer. un fps reste un fps, un rpg reste un rpg etc...OUI les progrès technologiques permettent une évolution visuelle et sonore. une direction artistique reste toujous attirante ou pas selon les goûts, quelle soit en pixel art ou bien en 3D photo réaliste...le but est de nous faire voyager comme pour le cinéma, la musique et bien d’autres loisirs.

je me répète : il est évidant que je grossi les traits, mais de passé des jeux sur disquettes 5"1/4 de 512 octets à des jeux de plus de 50Go, n’ont pas réellement changé le fond d’un jeux qui est celui de nous divertir et d’occupé notre temps libre.

Bob Winner

04 jui 2018 @ 09:33

Je rejoins mes « jeunes » camarades :o) Sinon oui, peu importe les graphismes ou la musique en fait, en fonction de l’époque, nous étions satisfais. Un petit Wing War nous plongeais dans un univers de dragons, Adventure ou Venture et nous voilà dans de l’héroïc fantasy.

Les frissons à chaque tournant dans un Dongeon Master, du fun et de la vitesse dans Crazy Car. de l’aventure avec Iron Lord, Defender of the crown ou Orphée.

Du frisson avec It Came from the desert, un petit shoot avec Vanguard ou Zaxxon. Ma mémoire est pleines de centaines de jeux, et la seul chose dont je me souvienne vraiment, c’est que je me suis éclaté et amusé à chaque fois.

Aujourd’hui c’est super beau et je m’éclate toujours autant, ni plus , ni moins.

Un petit Green Beret ? B-)

Bob Winner

04 jui 2018 @ 09:38

En fait le vrai problème c’etait surtout les joystisks :’-)) Vous voyez ce que je veux dire les gars hein ? ;-)

bastoune

05 jui 2018 @ 09:59

Woua, je veux bien que l’âge et l’expérience permette d’avoir un regard plus « critique » sur le média tel qu’il est aujourd’hui, mais la part de nostalgie dans votre discussion est monstrueuse. J’ai du mal à trouver que le JV c’était mieux avant. Zx parle de profusion néfaste aujourd’hui, mais j’ai des souvenirs du CPC6128 qui me reviennent avec des boites contenant des dizaines et des dizaines de disquette bourrées ras la tronche (178ko par face ! bim !) avec tout un tas de bouse intergalactique, que même sans « grand frère » je savais déjà que c’était de la merde... Et y’avait pas internet pour nous dire ce qui était bon pour nous ou pas, du coup c’était aussi assez facile de se planter et de payer sa cartouche daubée plein tube, alors oui, le conseil passait par la cour du collège, les boutiques spé et les magasines, mais même à ce niveau là, la nostalgie n’est pas si forte chez moi.

Alors oui, pour moi aussi l’age d’or se situe sans doute à l’ère 16bits, et ma SNES a toujours une belle place dans mon p’tit coeur de gamer, même si j’ai pleins de souvenirs sur toutes les machines que j’ai eu la chance de posséder. Ma N64 s’est balladée pas mal dans la cité U quand j’étais étudiant, et GoldenEye nous faisait nos soirée. Mais avec un tout petit peu de recul et un regard tout aussi expérimenté que le votre, bah je trouve qu’on est pas si mal loti de nos jours.

Mon expérience me sert surtout à « tenter d’éduquer » mes gamins, mais même pour ça c’est injouable, ils se font leur propre « expérience », j’aime le métal, c’est pas pour autant qu’ils se dirigeront vers ce style musicale, et ils veulent se marrer aussi, Fortnite, j’aime pas le jeu, mais eux ils sur-kiffent, après le modèle économique, c’est là qu’est mon rôle de père, plus encore que celui de vieux-gamer-sage.

On en parlait hier soir, en jouant au petit jeu indé de pirate où y’a rien d’autre à faire qu’à rigoler (pis ça marche en plus), on a pas tous les même enfants, certain « picorent » les jeux, là où les miens s’acharnent, ils ont beaucoup joué à Overwatch par exemple (c’est grâce à eux que j’ai compris à quoi ressemblait le hi-level sur ce jeu, et c’est impressionnant de bordelitude quand t’es pas un peu habitué) et aujourd’hui ils sont sur Fortnite et ils le poncent bien comme il faut aussi (un peu SoT pour le grand et Skate 3 pour le petit).

Alors une fois de temps en temps ça ne me dérange pas de claqué 10 balles pour qu’ils se payent un skin ou deux. On ne joue encore aux même jeux, et je n’y vois pas un conflit d’« expérience ». Juste des goûts différents... j’ai essayé de leur mettre le rétro-gaming dans les pattes, mais ça n’accroche pas, ils n’ont pas envie de passer du temps sur des jeux au gameplay rigide, pas très joli, avec des musiques et des sons qui pètent un peu la tête. Par contre on joue aussi ensemble, sur des petits jeux, style Speedrunner, ou OverCooked... Ils viendront peut être au rétro d’eux même, mais je ne leur en voudrait pas si ils n’en veulent pas, ça ne fait pas d’eux de moins bons joueurs, ils auront aussi leur jeux cultes, leurs moments cultes, les poilades, la convivialité... J’aime bien vous écouter, mais vous trop vite tombé dans la nostalgie et pris un peu les postures qui vont avec.

Bon j’ai mis le temps à écrire tout ça, du coup c’est un peu décousu et ça ne veut sans doute pas dire grand chose, mais temps pis quand y’en a peu plus je l’met quand même !