Phil Spencer : son discours d’ouverture inspirant au DICE Summit 2018

«Inclusion, ouverture et apprentissage» le 22 février @ 14:062018-02-22T19:08:45+01:00" - 10 réaction(s)

Hier, Phil Spencer a tenu une conférence pour l’ouverture du DICE Summit 2018 à Las Vegas, un salon professionnel sur le jeu vidéo. Le responsable gaming chez Microsoft y a tenu un discours d’ouverture, n’hésitant pas à assumer les erreurs passées, mais aussi à dépeindre le portrait d’un Microsoft en mutation, plus ouvert et à l’écoute.

Le discours d’ouverture d’une heure de Phil Spencer est disponible dans la vidéo un peu plus bas à 8 minutes et on peut souhaiter qu’il soit écouté par toute l’industrie du jeu vidéo.

Phil Spencer appelle ainsi toutes les entreprises du jeu vidéo à adopter l’inclusion et à régler les problèmes de préjugés toxiques qui gênent les femmes et les minorités - aussi bien en tant que société de jeu vidéo, que dans les interactions proposées dans les jeux en ligne.

Phil Spencer déclare avoir passé les quatre dernières années chez Microsoft avec une mission visant à créer un environnement plus inclusif. Et il a évoqué des erreurs commises en cours de route, comme par exemple cette fête à la Game Developers Conference en 2016, lorsque Microsoft avait embauché des danseuses assez légèrement vêtues.

Nous n’avions pas fait de notre mieux pour le lancement de la Xbox One. Notre part de marché était en chute libre

Pour que nous fassions de notre mieux, nous avons besoin d’un environnement de travail pour bien fonctionner. Si cela est fracturé, tout s’effondre.

Phil Spencer revient alors sur une époque qui n’a pas été la plus facile pour Microsoft et la branche Xbox, celle du lancement de la Xbox One.

L’équipe était en souffrance. Nous n’avions pas fait de notre mieux pour le lancement de la Xbox One. Notre part de marché était en chute libre. C’était douloureux de lire les titres des actualités. L’équipe pensait que l’équipe de direction était sourde à propos de ce que nos clients attendaient de nous.

C’est là que Phil Spencer est arrivé, pour remettre de l’ordre dans tout ça, et pour recréer de la confiance.

Nous avions besoin d’un redémarrage. Le moral était bien bas. Nous avons continué à manquer de grandes tendances et les gens s’en moquaient. Cela aurait été drôle si ça n’avait pas été aussi vrai. Nous avons donc décidé de tout rafraîchir, de tout repenser et de reconstruire notre culture.

C’est incroyablement lent et douloureux d’avoir tout le monde à bord et d’admettre ses propres défaillances. Il s’agit de s’engager à continuer d’écouter et d’apprendre. Et nous devons garder cette transformation parce que nous savons qu’elle nous permet de mieux travailler. Cela signifie tous les genres, toutes les capacités et toutes les ethnies dans toutes les régions. C’est notre quête.

Phil Spencer a indiqué que les société de jeux vidéo excellaient dans la création d’univers et a rendu hommage à des jeux tels que Zelda ou Uncharted, placardés en image derrière lui lors de la conférence, mais aussi à Halo. Mais les univers de jeu vidéo qui ne parviennent pas à embrasser la diversité des joueurs auront du mal à réussir dans un monde où de plus en plus de gens jouent à des jeux, selon lui. Il a fait référence à cette fête à la GDC qui a saboté le travail de sensibilisation que faisait Microsoft à l’époque.

Selon lui, la volée de bois vert de l’époque était complètement justifiée, et c’était presque aussi fort en interne.

Nous devons demander à la personne la plus silencieuse de la pièce ce qu’elle pense.

Il aurait été facile pour nous d’éviter cette responsabilité. Au lieu de cela, nous assumions qui nous étions et ce que nous représentions. Nous ne défendons aucun employé ou partenaire qui offense les autres. Nous avons communiqué que nous défendons l’inclusivité. Personnellement, je m’engage à faire mieux. C’est le travail du chef que de prendre la responsabilité personnelle et d’être clair sur notre culture, qui nous sommes et ce que nous défendons.

Quand on fait des erreurs, le plus simple est de se retirer ou peut-être même de nier qu’il y a un problème. Au lieu de cela, je pense que nous devons apprendre de façon active, nous éduquer, lire, comprendre les opinions des autres. Nous devons d’abord écouter au lieu de sauter le pas avec des réponses supposées. Nous devons demander à la personne la plus silencieuse de la pièce ce qu’elle pense.

Phil Spencer souhaite ainsi que les sociétés de jeu vidéo corrigent leurs propres habitudes internes et qu’elles puissent contrôler davantage les espaces en ligne qu’elles créent.

Le comportement toxique ne nuit pas seulement à l’individu, il nuit à toute notre industrie. Nous devons nous demander :« Suis-je en train de construire des mondes où chacun d’entre nous peut prospérer et s’accomplir davantage ? » La culture peut être l’outil qui nous permet de réaliser le vrai potentiel et la puissance du jeu vidéo. Le moment est venu de faire en sorte que notre culture soit juste. C’est notre responsabilité croissante de faire du jeu vidéo pour tout le monde. Cette interprétation n’est pas seulement du bon sens, c’est aussi bon pour les affaires.

Phil Spencer pose les bonnes questions et se rend bien compte de l’impact du jeu vidéo aujourd’hui sur nos sociétés et comportements.

Avec tous ces nouveaux outils donnant du pouvoir aux créateurs et avec la portée croissante vers de nouveaux joueurs à travers le monde, je pense que nous - en tant qu’industrie - sommes à notre propre carrefour. Les jeux vidéo ont-ils atteint leur plein potentiel et leur pleine puissance pour refléter et façonner le monde pour nous tous ?

C’est tout Microsoft qui est mobilisé vers un changement de mentalité. Phil Spencer raconte ainsi l’anecdote de Satya Nadella, PDG de Microsoft, qui a obligé toute l’équipe dirigeante à lire un livre sur la communication non violente intitulé Non-Violent Communication : Life-Changing Tools for Healthy Relationships.

A présent, 4 ans plus tard, l’entreprise a encore à cœur une approche globale top-down et bottom-up, en repensant, recadrant, et réinventant sa propre culture.

Nous sommes passés d’une culture d’entreprise qui sait tout à une entreprise qui doit tout apprendre. Tout est en train de changer : la façon dont nous communiquons entre nous, nos partenaires et nos concurrents. La façon dont nous construisons des équipes et exécutons des projets. La façon dont nous nous engageons chaque jour à faire de Microsoft un lieu sûr et inclusif pour tous.

Ce genre de discours transparent et ouvert est trop rare pour que nous n’en parlions pas, et méritait complètement un article complet sur le sujet. Les choses bougent chez Microsoft et la branche Xbox, et ça se ressentira forcément dans les futurs projets qui seront annoncés.

Source

Xbox One X

Accueil > News

10 reactions

avatar

Kaizokai

22 fév 2018 @ 14:52

Bien sûr qu’il change !

A l’E3 2017 ça c’est vue avec le côté grand public, des jeux comme super lucky tales,cuphead etc...

Il cherche à se diversifié et créer leur propre culture. Sur les jeux je crois qu’il ont une politique de social gaming et expérience de jeux.

On peut le voir avec sea of thieves, state of decay 2.

Et c’est bien car déjà il se différencie de sony qui eux on plus une politique de Jeux cinématographique avec un héros etc...

Et microsoft c’est plus l’expérience de jeux, ce qui est une problématique avec plusieurs options ce qui va amener de la diversité dans les FP

Et même dans leur conception de leur jeux il en changer la façon, les supérieurs matt booty,phil et satya demande de ne pas être enfermé et être plus social entre studios pour se partager leur savoir faire ce qui était pas le cas chez MS avant.

On la vue avec Rare qui a donner des assets pour FH3 pour l’eau , qui voulait aussi le faire avec Pubg.

splash damage qui travaille avec the coalition sur un gears commun.

Cet E3 ce qui sera présenté probablement :
>> HALO 6 et VR ?
>> GEARS 5 en collab avec splash damage ( ca fera 2ans)
>> Recore 2 il recrute des gameplay designer et il sont passer a l’UE4 + l’actrice qui interprète joule est de retour pour la mocap.
>> Forza horizon 4
>> la premiere grosse MAJ de sea of thieves
>> Dead rising 5 ?
>> le jeu de electric square (studios gobo) ca etait confirmé qu’il sont sur une exclu MS

Après il peut ya voir des surprises.

Titicrow

22 fév 2018 @ 14:58

Discours bien rodé, on attend les actes.

avatar

BAGADOU

22 fév 2018 @ 14:59

Le politiquement correct jusqu’à la nausée...

avatar

boudboi

22 fév 2018 @ 15:18

Recore 2 ?? Voilà une idée qu’elle est bonne ! Le premier bien qu’imparfait porte quand même les germes d’un truc qui pourrait devenir vraiment cool. Pour le discours même s’il n’est pas désagréable à entendre ça reste de belles paroles... Il faudra, même s’il s’avert que ce n’est pas du pipeau, encore du temps avant de voir les effets de ces éventuels changements.

jm ysb

22 fév 2018 @ 16:18

pour une personne comme moi, il est difficile de lire ce genre de soupe ! même si cela s’avère vrai et sincère, le business plan et les millions de dollars derrière gâchent le tous !

wait and see !

GigaTRIPELX

22 fév 2018 @ 16:43

Quantum BREAK 2 please ! J’ai vraiment aimé l’histoire/l’écriture,même les phases de combat sont au second plan pour moi tellement on veut connaitre la suite vu le déroulement des le début, un chef d’oeuvre ! Default du jeux : La fin qui pouvait être mieux realisé contre le boss ! Sinon il y a du travail derrière sa ce voit ! Le jeux ne sait pas vendu car com foireuse de Microsoft en ce temps, maintenant je croit qu’ils se sont amélioré vu les chiffres de vente de la One X !

avatar

Mr Moot

22 fév 2018 @ 18:49

Pour info, publié sur resetera par un membre :

Being close to someone who works at Microsoft, all I’m going to say is this speech didn’t come out of nowhere and there’s been some huge internal shiftings within the company in the last year. Change in the Xbox division freedom and direction sorta’ change and putting a lot of things into motion who’s effects will be felt for the years to come.

avatar

Applemib

23 fév 2018 @ 11:58

@ Bagadou. Connais-tu réellement la signification de l’expression « politiquement correct » ? Il est temps de retourner a l’école pour toi,je pense...

avatar

heloi

24 fév 2018 @ 13:51

Il faudrait forcer tous les gamers à suivre cette conférence !

Helvete

27 fév 2018 @ 10:07

Je ne pense pas que ce discourt soit du pipos du moins il n’en a pas la saveur. Personnellement je pense que la direction de MS a vouloir appliquer ne serai-se que les bases de la CNV au seins de sont entreprise est un signe d’évolution très positive. Je ne sais pas si ça se ressentira a extérieurs (dans les jeux et autres domaine MS), mais il est claire qu’un employé heureux est plus efficace et plus a même de proposé un travaille de qualité. Cela peux probablement aussi réduire le nombre de burnout.

Quant au joueurs/gens en général... cela peut être difficile de leurs faire comprendre qu’il y a une nette différence entre la Communication Non Violante et le politiquement correct et qu’il n’y en a jamais trop. Je dirais que si tu comprend l’impact/la profondeur de ce discourt tu peux certainement voir la différence, dans le cas contraire bah c’est triste pour toi, et pire si tu le dénigre.