Pleins gaz sur The Crew 2

«Ze Crou Tou» le 23 juin @ 10:302017-06-23T19:24:33+02:00" - 3 réaction(s)

Annoncé il y a quelques semaines de cela, The Crew 2 s’est dévoilé avec un trailer cinématique lors d’une conférence E3 2017 d’Ubisoft pour le moins réussie. C’est lors de cette bande-annonce que l’on a pu apercevoir la nouvelle orientation multi-sport du titre, qui n’hésitera pas à placer le joueur dans le cockpit d’un avion ou aux commandes d’un bateau de course.

S’envoyer en l’air

C’est lors d’une démo commentée par l’un des membres du studio lyonnais Ivory Tower que nous avons pu approcher plus longuement The Crew 2. Nous avons pu tester le gameplay terrestre (sur asphalte et en offroad), aérien et maritime de la bête, ainsi que la fonction permettant de passer de l’un à l’autre, ce qui, ne le cachons pas, nous avait laissé perplexes à l’annonce de ces nouveaux types de véhicules.

The Crew 2 propose des courses maritimes franchement bien fichues
The Crew 2 propose des courses maritimes franchement bien fichues

C’est d’ailleurs un des premiers points sur lequel nous avons pu nous rassurer, et que nous n’avons pas hésité à mettre à l’épreuve sous les yeux incrédules du développeur nous accompagnant. Pour faire simple, The Crew 2 nous propose deux manières de passer d’un véhicule à un autre. La première consiste, depuis un menu dédié, à choisir son véhicule et le jeu nous téléporte dans la zone praticable la plus proche pour ce type de véhicule. On ne se retrouvera donc pas avec un hors-bord en plein milieu d’une route de campagne du Midwest ou du Nevada avec cette méthode. La seconde, plus cocasse, et qui nous a, avouons-le, bien amusés, consiste à changer de véhicule sur place (comme le garage mobile du premier épisode) via un menu radial proposant nos engins favoris.

Lors de la démo, nous avions les trois types de véhicules pré-enregistrés dans ces raccourcis, et c’est ainsi que l’on s’est retrouvé aux commandes d’un aéronef stationné en pleine rue à New-York. La particularité de cette méthode de changement rapide tient au fait que l’on conserve la vélocité du précédent véhicule. Nous avons ainsi mis à l’épreuve le jeu en passant d’une Nissan GTR lancée à toute vitesse dans la rue à un bateau et ce dernier a, en effet, conservé la vitesse de la précédente voiture pour continuer son chemin et s’écraser contre les buildings qui nous faisaient face, en arrachant quelques panneaux sur le passage.

Si la phase décrite ci-dessus ne présente aucune réelle utilité, elle a le mérite de prouver la puissance de l’outil. Ainsi, il sera par exemple possible de rouler à toute vitesse en plein New York avant de prendre un tremplin nous envoyant dans les airs pour switcher sur un avion de course, slalomer entre les buildings, avant de finir notre périple sur l’Hudson en y larguant notre bateau depuis les airs.

Mange le bitume

Si on ne parle que de New York depuis le début de cette preview, c’est avant tout car nous avons principalement expérimenté cette zone géographique lors de la démo. Ne vous affolez pas, The Crew 2 vous permettra à nouveau de parcourir la carte complète des Etats Unis.

Pour profiter d’un tel terrain de jeu, le premier épisode avait mis en place un système de « classes » de voitures (ou motos par la suite) : Street, Dirt, Performance, Raid, Circuit puis Drift, Dragster et Monster Truck avec l’extension Wild Run. Si l’on reconnaît certains de ces archétypes dans la bande-annonce du jeu, rien d’officiel n’a pour l’instant été communiqué, et nous n’avons pu faire chauffer la gomme qu’en Street Race et en Buggy.

Slalomer entre le buildings à toute allure est grisant... et dangereux
Slalomer entre le buildings à toute allure est grisant... et dangereux

La Street Race reprend, comme son nom l’indique, les véhicules Street et se concentre sur des courses illégales essentiellement sur asphalte. Manette en main, on retrouve un gameplay toujours hyper arcade avec des véhicules ne se faisant pas prier pour arpenter les rues perpendiculaires de New York, à grands coups de frein à main. Si la conduite se révèle un poil meilleure que dans le premier épisode, les véhicules manquent encore cruellement de poids et il faudra attendre de voir si les options de conduite nous permettent de rendre celle-ci un peu plus exigeante.

Du côté des buggys, c’est la déception qui prime. En effet, alors que les voitures de raid du premier épisode étaient ultra fun à piloter, le buggy se trouve être un poids plume perdu en pleine forêt. Paradoxalement, chaque saut à même de le faire décoller à plusieurs mètres au dessus du sol n’est en fait que de la poudre de perlimpinpin, car notre véhicule semble subir une gravité bien trop exigeante qui le replaque bien trop vite au sol. Le constat est le même en sortie de virage où l’on peut sentir qu’une force s’exerce sur l’engin pour le remettre sur le droit chemin. Bref, au niveau de la physique c’était pas glop.

« Ah mon bateeeeaaaaaauuuuuu »

Fort heureusement, la conduite des bateaux elle ne déçoit pas, et les équipes d’Ivory Tower semblent avoir porté un soin particulier à la rendre à la fois arcade et réaliste. Ainsi, si la prise en main est extrêmement facile et que les bateaux réagissent très bien, il faudra être extrêmement vigilant aux vagues créées par nos concurrents, car elles pourraient bien nous faire dévier de notre trajectoire.

Dans les airs, le gameplay s’apparente un peu à ce que propose GTA. Il faudra donc jouer avec l’assiette de l’avion (à savoir l’inclinaison) avant de tirer sur le manche pour prendre la direction voulue. Bien entendu, cette méthode demande quand même une sacrée maîtrise, et il est donc possible de dévier à gauche et à droite en actionnant simplement la gouverne de notre appareil pour prendre de légers virages. Il faudra certainement pas mal de pratique pour parvenir à maîtriser parfaitement ces engins du ciel, mais il ne fait aucun doute que les courses entre les buildings, par exemple, promettent des heures de fun entre amis.

The Crew 2

Accueil > News

The Crew 2

The Crew 2
PEGI 0

Genre : Courses

Éditeur : Ubisoft

Développeur : Ivory Tower

Date de sortie : 16/03/2018

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

3 reactions

avatar

XanderCage FR

23 jui 2017 @ 13:41

Encore une fois la conduite à la Ubisoft pourrie l’expérience de jeu !

Il n’y arriveront jamais !

ChupaLoL360

23 jui 2017 @ 14:17

XanderCage FR

Mais tellement... Pfff ils sont nazes, à croire qu’ils ne testent pas leurs jeux... Il a un potentiel de dingue pourtant, c’est d’autant plus rageant :-| si seulement ils pouvaient débaucher quelqu’un de chez Playground Games ou ex Bizarre Creations pour leur apprendre un peu la physique des voitures. Atari faisait beaucoup mieux il y a presque 10 ans sur la série des TDU en monde ouvert.

avatar

XanderCage FR

23 jui 2017 @ 14:33

Comme je le dis souvent, la conduite de GTA V est parfaite pour un jeu typé arcade sur ce point là !

C’est pas compliqué quand même à faire un truc se rapprochant !

Beaucou ont lâché THe Crew (moi le premier) à cause de leur conduite merdique ! même après leur MAJ c’est resté pareil .....

Pourtant, on est d’accord, leurs jeux ont des potentiels de dingue ! Soit ils les pourrissent avec la conduite, soit ils ne font pas ce que la carte permettrait ! (the Division pourrait avoir un solo de ouf ; Skull & Bones avec la partie exploration de SOT ..... un caviar ! quand on voit la qualité de leurs îles dans les phases gameplay ...... )