Souvenirs de Gamers : Tiger Woods et le PAR

«Le stress de la petite balle» le 16 avril @ 10:002017-04-15T09:46:50+02:00" - 2 réaction(s)

S’il y a une chose de géniale avec les jeux vidéo, c’est que ça nous permet de faire ce qu’on ne pourrait jamais envisager dans la vie. On peut être un pirate, un aventurier, un tueur, une boule jaune qui mange des bonbons, un hérisson qui court vite, un pilote de robot… Ou bien, plus simplement, on peut jouer au golf.

Rien, mais alors vraiment rien ne me prédisposait à passer du temps sur un jeu de golf. Ma seule expérience en réel aura été une initiation à laquelle j’ai participé alors que j’avais une vingtaine d’années. Une sorte de mini-parcours, avec trois PAR 2, prévue sur une heure. A la fin de l’heure, j’en étais encore au premier trou. Autant dire que mon score a dû être d’environ 25 pour enfin le terminer. L’instructeur était à bout de nerfs, la pelouse aussi, à force d’être massacrée par mes coups de club. Et encore, ce n’était rien par rapport au fou rire que je n’ai pu retenir quand, enfin sur le green, il m’a fallu 5 ou 6 coups pour terminer.

Sur un terrain totalement plat.

Sans vent.

Et avec un trou plus grand que la normale.

Et avec le groupe suivant qui attendait que j’y arrive.

Bref, il est apparu évident que je n’avais pas la moindre aptitude pour ce sport, je me suis globalement terriblement ennuyé, et j’ai acquis la conviction que le club de golf était avant tout une arme pour frapper d’éventuels zombies plutôt qu’une balle.

Mais... T
Mais... T'as fait quoi, là ?!?

La vie de testeur a fait que j’ai reçu un épisode de Tiger Woods PGA Tour à tester. Quand je le trouve en ouvrant ma boîte aux lettres (pour les plus jeunes : c’est un peu comme une boîte mail, sauf que ce sont des feuilles imprimées qu’on reçoit, et parfois des colis), vous l’avez compris, mon enthousiasme est une sorte d’antithèse de l’orgasme. Testeur de jeux, ce n’est pas toujours une partie de plaisir. Mais bon, c’est mon job sur Xboxygen, et comme je l’ai toujours fait sérieusement, je glisse la galette dans ma bonne vieille 360 et commence à jouer. Les débuts sont difficiles, car je ne comprends rien à ce que je fais. Le jeu est pourtant fortement guidé, avec des tas de jauges, de distances théoriques si on frappe à 100%, de suggestions de clubs à utiliser. Malgré ça, je passe mon temps à envoyer la balle dans les arbres ou dans l’eau, et je termine mon premier parcours avec un score très médiocre, quelque chose comme 20 au-dessus du PAR. On ne va pas se mentir, je me dis à ce moment-là que ce test va être une véritable tannée.

Et puis il se passe un déclic. Déjà, c’est en grande partie grâce au jeu en lui-même, vraiment bien fait, qui agrémente les parties de tas d’options amusantes, avec des vêtements, des balles et des clubs à acheter. Le fait que les caractéristiques de notre joueur évoluent au gré de nos performances motive également beaucoup. Mais surtout, sans que je m’en rende compte, je change mon regard envers ce jeu. Je prends en compte les informations à l’écran, je règle la puissance de mon tir, après avoir examiné le sens et la force du vent. Choisir son club (donc son arme), régler la puissance du tir, prendre en compte le vent… Ça ne vous rappelle rien ? Et oui, je me suis mis à jouer à Tiger Woods comme si c’était Worms. Et d’un coup, c’est devenu vraiment fun !

Pourcentage de chances d
Pourcentage de chances d'arriver dans l'eau : 85

C’est sans doute grâce à cette nouvelle approche que j’ai très vite progressé. Apaisé, j’ai commencé à apprécier l’ambiance générale du jeu. Le calme, les grandes étendues, et la surprenante tension quand on s’apprête à frapper la balle pour un coup décisif. Tous ces éléments m’ont procuré une vive émotion : après tout, quand on est vraiment mauvais à quelque chose, la moindre petite victoire devient un feu d’artifice. C’est exactement ce qui s’est passé quand, arrivant à la fin d’un parcours, j’ai réalisé que je pouvais réussir le PAR ! Sur ce 18 trous, je rate de temps en temps, mais grâce à quelques birdys bien placés, je suis toujours en course. Quand le dernier trou se profile, je réalise que je peux éventuellement terminer à 0. Mon premier coup est plutôt bon, bien au milieu, loin, ça se présente pas mal. Je sélectionne un Fer pour mon deuxième, un coup pas évident à réussir car il y a pas mal de vent contraire. Je choisi de viser plus loin que le trou pour que la balle, déviée, atterrisse à proximité. Et je dévisse. Coup de chance, je suis malgré tout sur le green. Mais loin. Un put de 7 mètres avec du relief à réussir. Je me concentre. Les oiseaux chantonnent dans les arbres, sans doute pour me distraire. Qu’ils chantent les salopards ! Rien ne pourra me faire dévier de mon objectif ! Avec un soin infini je calcule l’angle exact à adopter, puis je frappe. La balle part bien, comme prévu, et ralentit à l’approche du trou. Alors que la caméra zoome, elle semble hésiter entre s’arrêter ou tomber dans le trou. Comme si je passais une radio, je ne respire plus. Enfin, elle bascule ! Explosion de joie, je saute partout dans le salon !

Par la suite, réaliser juste le PAR est devenu un résultat décevant, et bien que j’aie fait bien mieux plus tard, jamais je n’ai autant apprécié de réussir un coup.

Depuis, j’aime les jeux de golf. Comme quoi il ne faut jamais jurer de rien !

Vous avez vous aussi des souvenirs de gamer à partager ? Vous pouvez nous les envoyer à histoires@xboxygen.com.

Les Histoires d’Xboxygen

Accueil > News

Les Histoires d’Xboxygen

Les Histoires d'Xboxygen

Les Histoires d’Xboxygen regroupe deux rubriques : Pour quelques G de plus, qui nous raconte comment on a pu suer pour réussir à décrocher les succès les plus compliqués, et Souvenirs de Gamers qui se penche sur les anecdotes de la vie des joueurs, de l’évènement le plus mémorable à la tranche de vie la plus farfelue.

2 reactions

avatar

Jackbauer421

17 avr 2017 @ 06:50

Les derniers PGA n’était pas trop à mon gout, !!! Mais le RORY Mac sur ONE et PS4 est génial !!!!!! Un petit retour sur les Wonderboy prochainement ?

avatar

XanderCage FR

18 avr 2017 @ 08:59

Le Tiger Woods 09 (il me semble) était l’un des meilleurs !

Je me souviens de parties en ligne avec des Ricains, donc des mecs qui ne savent pas jouer sans assistance et sans boost de tir (des bourrins quoi ... oui bah des Ricains quoi) , et bien je les mettais à l’amende en jouant réaliste sans boost, sans assistance à la visée sur les putt ! Je les entendais marmonner « cheater » dans le chat ! ahah.

Sur ce jeu, je ne loupais quasi jamais mon putt quelque soit la distance !

Ensuite ils ont pris une direction un peu différente et changé par mal le gameplay et c’est devenu pas plus dur, mais plus bizarre à jouer ! Depuis j’ai un peu lâché !