Il était une fois...Shinobi X

«X ou Z ? On n’est pas très sûr...» le 18 février @ 16:302017-02-18T09:36:12+01:00" - 1 réaction(s)

Shinobi X (aka Shinobi Legion aka Shin Shinobi Den), développé et édité par Sega, est sorti en deux temps en 1995, d’abord au Japon, puis un peu plus tard en Europe. La raison de ce délai est que la BO a été refaite pour la version Européenne. N’ayant connu que celle-là, j’ignore si c’était une bonne idée ou non !

Ce titre est l’épisode Saturn des aventures du Ninja Blanc (rien qu’écrire ça, ça fait Canon…), et autant balancer tout de suite son bilan : il n’est pas très bon ! Après les formidables Revenge of Shinobi et Shadow Dancer de la Megadrive, la Saturn bénéficie d’un titre qui est loupé par bien des aspects, tout en étant inexplicablement sympathique ! Ou plutôt si, cela s’explique, justement !

Très classique, ce Shinobi X reste un jeu d’action dans lequel on va trancher des ennemis à tour de katana. Cette fois, le gameplay est clairement axé sur le maniement du sabre, et on va oublier les shurikens. Les super-pouvoirs sont aussi mis en retrait, remplacés par des items disséminés dans les niveaux. L’ensemble manque cruellement d’imagination, et en tant que jeu ce n’est vraiment pas extraordinaire. On est bien loin du savoir-faire Sega habituel.

Et pourtant, comme certains nanars, Shinobi X devient hypnotique, exclusivement pour de mauvaises raisons. Tous les choix dans la conception de ce jeu sont des mauvaises idées, mais mis bout à bout, ils donnent une recette étrange qui pousse le joueur à continuer tout en se disant que c’est tout de même vraiment pas terrible. Un peu comme quand on regarde un film du genre American Ninja 3. C’est mal joué, c’est mal filmé, c’est fauché, c’est très con, mais on va au bout quand même. Pire, on y prend un certain plaisir, un peu coupable, ce genre de plaisir dont on ne parle jamais à la machine à café le lendemain au boulot (et non, je ne parle de rien de sexuel). Bon, ok, j’avoue, je dis « on » depuis tout à l’heure pour ne pas dire « je », peut-être que nous ne sommes pas très nombreux à nous laisser aller à ce genre de distractions…

Première grosse erreur : avoir voulu utiliser des sprites digitalisés. C’était déjà moche dans Mortal Kombat, ça l’est encore plus ici. Une conséquence est que les ennemis sont très peu variés, et surtout très ordinaires… Tout cela fait cheap. C’est d’autant plus criant que l’animation des personnages en souffre clairement, donnant à notre super-combattant une souplesse de grabataire. Même le scrolling galère un peu, ce qui est tout de même un comble sur Saturn, capable de prouesses en 2D. L’incrustation dans les décors n’est pas très réussie non plus, d’autant moins que d’un niveau à l’autre on aura droit parfois à des décors eux-aussi digitalisés, et donc bien laids. Il est difficile de concevoir qu’à un moment donné personne n’ait dit « Hey, les gars, on est bien d’accord, c’est moche ce qu’on est en train de faire ! ». Ces choix sont un tel échec que cette technique sera bien vite abandonnée, et c’est ce qui fait que ce Shinobi X gagne, l’air de rien, une personnalité assez unique !

Deuxième grosse erreur, la pire : avoir intégré des vidéos. Il fallait sans doute justifier que le jeu était sur CD, et donc le remplir. On a donc droit à une jolie introduction en FMV (Full Motion Video), puis à des épisodes filmés qui entrecoupent les niveaux. Comme d’habitude sur Saturn, on est dans une fenêtre réduite, mais la qualité n’est pas trop mauvaise. Enfin, la qualité de l’image je veux dire. Car pour ce qui est des films en eux-mêmes… Comment dire… C’est du super-nanar. Un croisement entre les films de Ninja américain et un épisode de X-Or.

Et c’est génial.

Déjà à l’époque il était évident que c’était nul. Et pourtant, si je suis allé au bout du jeu, c’est en grande partie pour ces vidéos, qui me faisaient bien rire. Quand on ajoute le jeu en lui-même, du même niveau, la conclusion s’impose : tout est mauvais, et tout est fun quand même. Un mélange détonnant que je ne peux que conseiller à tout amateur un peu curieux.

Il était une fois

Accueil > News

Il était une fois

Il était une fois

Il était une fois vous propose de découvrir (ou redécouvrir) un ancien jeu qui a été au cœur de l’actu au moment de sa sortie, et qui a été (injustement) oublié ensuite.

Les jeux vidéo ont une histoire, et nous allons vous la raconter.

1 reactions

jmabate

20 fév 2017 @ 18:16

j’ai ce shinobi X et je ne peu pas réellement dire qu’il m’ai plu ! ayant fait les 3 shinobis sur megadrive (revenge, shadow dancer et le 3) je trouve que cet épisode n’est pas vraiment exceptionnel à tous les niveaux et surtout techniquement sur saturn.

la saturn est une console qui m’a relativement déçu. virtua fighter 2, Sega rally, les panzer dragoon et shining force 3 sont les pépites signé Sega qui était déjà en perte de vitesse.

comme sur One, les exclusivités Sega était trop accès sur les IP arcade de la marque...daytona, manX TT, virtua cop, fighting vipers, virtual On, last bronx, house of the dead etc.