Souvenirs de Gamers : L’arrivée des Floods

«Et la flipe qui va avec» le 21 janvier @ 18:162017-01-21T18:15:54+01:00" - 6 réaction(s)

Halo Combat Evolved est pour moi (et pour beaucoup) une vraie mine de souvenirs de gamers, ce qui fait qu’il n’est pas impossible qu’il ne se contente pas d’une seule visite dans cette rubrique !

Pour celui-ci, la scène se déroule chez moi, tard, alors que j’ai déjà bien avancé dans la campagne. Je ne suis pas très doué, donc je parcours le jeu en « normal », ce qui me demande déjà pas mal d’efforts ! Il faut savoir (c’est important pour la suite), que je n’ai lu aucun test du jeu. Je l’ai acheté après l’avoir vu tourner, et je n’ai parcouru que quelques previews : c’est donc une découverte réelle.

Avant Halo, je ne jouais aux FPS que sur mon bon vieux PC, mais cette fois j’ai terriblement accroché. J’aime la vitesse de déplacement, adaptée au maniement au pad, j’aime les environnements, j’adore les musiques, les ennemis sont 10 fois moins cons que dans les autres jeux du genre : bref, je kiffe. Pour ma petite partie nocturne, afin de ne réveiller personne, je baisse le son du 5.1, et je suis très concentré. Il faut dire que je suis à la recherche de mes bons vieux potes militaires. Même moi qui ai beaucoup de mal à supporter l’uniforme, quand je joue à Halo, j’ai l’esprit de corps ! Je progresse dans une grande structure déserte, ce qui met une certaine pression, Halo étant tout de même trépidant. Enfin je les trouve. Ou plutôt je trouve leurs cadavres, ainsi qu’un enregistrement montrant ce qu’il s’est passé. Mais quelle scène ! Une série de cinématiques qui exposent les Floods, sorte de monstres Cthulhiens totalement inattendus dans cet environnement de SF. Le joueur est excité de voir de nouveaux ennemis, l’homme flippe un peu. La scène est très bien faite, et crée une rupture de ton couillue qui va booster l’intérêt de toute la suite.

C
C'EST QUOI TOUS CES POINTS ROUGES !

Puis je reprends le contrôle, et je regarde mon radar. 1, 2, 10, 50 points rouges me signalent l’arrivée des Floods. Franchement, je suis en panique totale. La scène d’Aliens, quand ils ont les yeux rivés sur leur radar, sans voir les Aliens arriver, me revient en mémoire. Je me dis que ça doit être une erreur, qu’il ne peut pas y avoir autant d’ennemis, que j’ai dû probablement louper quelque chose quelque part. Quand le combat s’engage, je réalise que la majorité d’entre eux vient s’exploser sur mon armure, mais il en reste tout de même beaucoup. Et ils sont laids, et ils font peur ! Le combat est épique, et je ne sais même pas trop comment je m’en sors. Une fois le dernier de ces monstres abattu, l’adrénaline redescend un peu, et je me rends compte que j’ai les mains crispées sur le pad (c’est pour ça qu’il était si mastoc, ce bon vieux gros pad Xbox !).

Le cauchemar à chaque porte
Le cauchemar à chaque porte

Cette séquence, à partir de la cinématique et jusqu’à ce que le combat s’engage, a immédiatement trouvé sa place dans ma bibliothèque de souvenirs de gamers. Elle reste une vraie leçon, même tant d’années après : comment faire basculer un jeu vers autre chose, comment créer une émotion, comment pousser le joueur à ressentir l’urgence d’une situation. Je suis prêt à parier que nous avons été nombreux à frémir à l’arrivée des Floods !

Vous avez vous aussi des souvenirs de gamer à partager ? Vous pouvez nous les envoyer à histoires@xboxygen.com.

Les Histoires d’Xboxygen

Accueil > News

Les Histoires d’Xboxygen

Les Histoires d'Xboxygen

Les Histoires d’Xboxygen regroupe deux rubriques : Pour quelques G de plus, qui nous raconte comment on a pu suer pour réussir à décrocher les succès les plus compliqués, et Souvenirs de Gamers qui se penche sur les anecdotes de la vie des joueurs, de l’évènement le plus mémorable à la tranche de vie la plus farfelue.

6 reactions

avatar

The BatF4n

21 jan 2017 @ 18:47

Je partage ce souvenir.... La première rencontre avec les floods laissent une marque assez indélébile dans une vie de joueur. Et aussi fou que ça puisse paraître, j’ai jamais fait le rapprochement entre le jeu et Aliens pour le coup du radar :-O

Pour le reste en revanche, (design des élites, des marines, et Pillar of Autumn par ex) le clin d’oeil/hommage saute aux yeux. Mention spéciale au sergent Johnson, copie conforme du sergent Apone.

Tomchoucrew

Rédaction

22 jan 2017 @ 18:53

Ca fait un bail que j’ai pas touché à Halo 1 mais je me souviens bien de la cinématique où on retrouve le soldat mort devant la porte ouep :)

Nashoba

22 jan 2017 @ 20:02

Halo Combat Evolved... Ce jeu est tellement surprenant et inattendue dans son ensemble. Jamais je n’aurais imaginé ce qu’il en découlerai avant d’y avoir jouer. Un Classiqe.

mika450

22 jan 2017 @ 21:51

dommage on les retrouves plus depuis halo 4, j’éspere leur retour dans un halo 6

avatar

storm41

23 jan 2017 @ 17:21

De toute façon pour moi tous le jeu est epique, et c’est vrai que l’arrivée des floods etait au bon moment dans le jeu !!!! je me rappel j’ai ete dans le magasin plusieurs fois pour tester halo a l’ epoque et j’ai craqué pour une xbox,et qu’elle excitation a la maison de pouvoir jouer a ce jeu en entier.C’etait la surprise de l’histoire,des enemis,qu’elle etait le secret de l’anneau !!!!

jmabate

23 jan 2017 @ 21:00

un très grand jeux...le flip quand tu tombe en manque d’amo !

et comme par hazard le même type d’édito en vidéo par digital foundry : https://youtu.be/C6NSm54ImcA...enjoy