X Story : les jeux oubliés

«Parfois pour de bonnes raisons !» , - 6 réaction(s)

Alors que la fin de X Story sur Xboxygen se profile (il ne me reste plus que 6 jeux à traiter après cet épisode… Je sais, il va en manquer, mais je n’ai pas joué à tout non plus !), je vais juste évoquer rapidement une poignée de 9 (bon, OK, 2 poignées !) titres exclusifs à la Xbox qui n’auront pas le droit à leur épisode particulier. Leur absence est due à deux raisons majeures : soit je n’y ai pas assez joué, soit ils ne m’évoquent pas grand-chose. Il manque bien entendu bien plus de 10 titres, mais j’ai fait le choix de ne traiter les jeux non-exclusifs que s’ils marquaient une vraie différence avec la version PS2. Dans les faits, cela concerne pratiquement tous les titres multi-supports, mais exactement de la même façon : réalisation revue à la hausse (surtout au niveau graphique, en particulier concernant l’aliasing omniprésent sur PS2 et bien plus atténué sur Xbox), ou apport du Xbox live. Si cela fait une vraie différence, je ne me voyais pas répéter cela à chaque fois !

Otogi : Myth of Demons et Otogi 2 : Immortal Warriors :

La série Otogi est un décalque des Dynasty Warriors. Je déteste ce genre de jeux, donc j’ai passé mon chemin. C’est peut-être très bien pour les fans, je n’en sais rien, je suis incapable d’apprécier ces titres.

Dark Project : Deadly shadows :

Episode de la série Thief, et donc jeu pas pour moi du tout. Je l’ai eu, je m’y suis immédiatement ennuyé, n’ayant absolument aucun atome crochu avec l’infiltration. Avoir un jeu de ce type sur console était une nouveauté, mais encore faut-il présenter un minimum d’intérêt pour le genre. J’ai juste le souvenir d’un titre présentant une copie très correcte au niveau de la réalisation et de l’ambiance.

Toejam & Earl 3 :

J’adore le premier ToeJam & Earl sur Megadrive. Franchement, le gameplay du jeu est très pauvre, mais l’ambiance déjantée du jeu m’a toujours beaucoup plu. J’aime déjà nettement moins sa suite, et pour ce troisième épisode, j’ai trouvé ça terriblement mauvais. Le jeu s’essaie à la 3D, mais distille surtout l’ennui en donnant l’impression de se forcer à être fou-fou. Ce jeu m’a fait l’effet d’un sketch comique loupé.

Unreal Championship 2 :

Je n’aime pas Unreal, et je suis incapable d’apprécier les fps de type « compétition ». Je n’ai donc aucune compétence pour parler de ce jeu, même si je l’avais essayé à l’époque, et même si je sais très bien que cela a été un véritable hit à sa sortie, doté d’une réalisation excellente. Tout ce dont je me souviens, c’est qu’on considérait encore que c’était une hérésie de sortir un Unreal sur une console, tant le clavier-souris semble une évidence, et qu’à la surprise générale le résultat s’est avéré de premier ordre.

Yager :

Les dog-fights, ce n’est pas ma came. Je suis nul, et je m’y ennuie très vite. J’ai pourtant essayé de l’aimer ce Yager ! Pour sa musique, pour ses graphismes chatoyants, pour son caractère évident et ses défauts révélateurs d’une ambition sans doute trop importante pour le budget du jeu. Rien à faire. Ce titre, qui a coûté la fermeture de son studio de développement, reste cependant une curiosité.

Crimsom skies High road to revenge :

Ce jeu est définitivement un hit, mais pour la raison évoquée juste au-dessus, je ne me sens pas trop capable d’en parler. J’y ai pourtant pas mal joué. Il faut dire que les graphismes sont splendides, l’univers génial, et le multi hyper-efficace. Mais même en y jouant pas mal, quand on est nul dans un style de jeux, on est nul, et on trouve vite ses limites. Du coup, je n’en garde que son aspect technique alors que ce n’est pas ça qui est sa substantifique moelle.

The House of the Dead 3 :

On arrive chez les jeux dont je regrette de ne pouvoir parler car je n’y ai pas joué sur Xbox. Dans le cas de ce House of the Dead 3, je n’ai pas fait l’acquisition du pistolet, par manque de jeux l’utilisant, et House of the Dead sans flingue, franchement, à quoi ça sert ? Cela reste un vrai regret car je connais par cœur les épisodes précédents pour y avoir passé des heures. Le titre est sorti sur PS3 en téléchargement, avec utilisation du sexto… euh… du moove. P’têt que ça fonctionne bien, peut-être pas, en ce qui me concerne, peu importe, car dans ce genre de jeux, le plaisir est aussi d’avoir un flingue dans la main, pas une glace une boule. Pour me paraphraser, House of the Dead sans flingue, franchement, à quoi ça sert ?

Painkiller : Hell wars :

Ce fps ultra-bourrin m’a toujours attiré, et pourtant je n’y ai jamais joué. Je n’ai aucune idée de sa qualité, j’ignore totalement s’il s’avère fun, joli, ou jouable. Parfois, il y a des jeux dont on a envie, et pour on ne sait quelle raison, on passe à côté quand même ! Dans mon petit panier de jeux dont j’ai envie et auxquels je n’ai pas joué, il y a donc un petit Painkiller qui sommeille !

Dreamfall : the longest journey :

Je crois bien que si je n’ai pas joué à ce jeu d’aventure sur Xbox, c’est avant tout car je ne l’ai pas trouvé en magasin au moment où je le cherchais, car il m’intéressais depuis son annonce. Depuis, j’y ai joué sur PC, plateforme sans doute plus adaptée pour un jeu comme ça, ce qui fait que je ne vais pas le refaire sur Xbox. Je peux donc juste dire que c’est un excellent titre, que je conseille chaudement.

Voilà, c’est tout pour cette semaine, camarades ! On se retrouve la semaine prochaine pour la dernière ligne droite de X Story !

Accueil > News

6 reactions

avatar

GigaTRIPELX

12 nov 2016 @ 18:02

Je geekais énormément sur la démo d’otogi 1 et 2 à cette époque ! Bref, pour vous aidez : Kung fu kaos / Azurik : Rise of Perathia / Blinx / Blinx 2 : Masters of Time and Space / Conker : Live & Reloaded / Deus Ex : Invisible War / Dino Crisis 3 / Fuzion Frenzy / Genma Onimusha.

HazardElika

13 nov 2016 @ 09:43

Je vais sûrement me faire taper dessus en disant ça mais, pour moi, Dark Project : Deadly shadows était l’un des meilleurs jeux d’infiltration. Et à mes yeux il le reste encore. L’époque, le monde, les personnages, le scénar’... Ce jeu est une tuerie ! Et malgré l’amour inconsidéré que je porte à son concurrent direct, je préfère la saga Thief à celle de Dishonored (« OH MON DIEU, ELLE L’A DIT ! ELLE A OSÉ ! ») Dark Shadows était un ptit bijou et Thief a beaucoup souffert de sa sortie post-Dishonored. La stratégie n’avait pas été au rendez-vous malheureusement. Mais malgré toutes les critiques virulentes que la suite à dû supporter, je persiste et signe (de façon nostalgique et sentimentale ^_^) en disant que cette série est formidable et que je garde de très bons souvenirs de Dark Shadows !

HazardElika

13 nov 2016 @ 09:57

Et par Dark Shadows, vous avez bien évidemment compris que je parlais de Deadly Shadows >_< ( et oui, je pense aussi être la seule personne sur Terre à avoir apprécié le film du même nom, c’est sûrement pour ça que j’ai fait l’erreur...hum hum...)

avatar

GigaTRIPELX

13 nov 2016 @ 23:05

Une chose qui était bien à cette époque, c’est qu’on jouait à tout ! même au jeux à 10/20 et moins.. aha vive les démos, comprendra qui pourra ! .. aujourdh’ui on est devenu maniak car bien evidement on grandi (muri). Hors j’aimerai bien être comme a l’époque, je m’en fichait sérieux, je touchait à tout ! Main baladeuse éhé !

Malbak

14 nov 2016 @ 14:49

Ohlala ce que j’ai pu jouer à Crimson Skies.

jeyjie V

14 nov 2016 @ 21:11

Merci pour ces bons souvenirs !! Crimson Skies était un excellent jeu !! J’y ai énormément joué et je trouve dommage qu’il n’ait jamais connu de suite ou de remake.

@ HazardElika : J’ai toujours été perdu entre les Dark Project, Thief, Deadly Shadows que je pensais surtout réservés au PC... du coup j’ai joué à Splinter Cell. ; D