Souvenirs de Gamers : L’épreuve du diner

«Ennuis ordinaires du quotidien...» , - 8 réaction(s)

Entre un gamer et ses parents, il y aura toujours une incompréhension majeure concernant les priorités. Quand c’est l’heure de partir, quand il faut ranger sa chambre, quand il faut téléphoner à Mamie pour son anniversaire, et, bien entendu, quand c’est l’heure de manger. Comment pourraient-ils comprendre que terminer un niveau est plus crucial ? Qu’on ne peut pas mettre en pause une partie de jeu en ligne ? Que « cette fois on est bien parti et qu’il ne faut pas briser la dynamique de victoires » ?

Nous avons probablement TOUS vécu l’interruption brutale d’une partie.

Nous sommes en 1996, et chez moi, il me faut bien calculer mon coup quand je lance une partie. En effet, depuis la Megadrive, c’est mon frère et moi qui occupons majoritairement le salon, et donc la télévision. A nous de bien gérer cet aspect. Si nous exagérons, nous risquons l’interdiction. Si nous grognons quand arrive le redouté moment du « A TABLE », nous pouvons être sûrs que nous aurons droit à une scène.

Ainsi, quand l’heure du repas approche, nous avons pris l’habitude de nous consacrer à des jeux rapides, qu’on peut interrompre facilement.

Classes les boîtes de jeu Saturn !
Classes les boîtes de jeu Saturn !

Depuis quelque temps, je joue à Command & Conquer sur Saturn. Oui, je sais, une partie d’entre vous trouve scandaleux de ne pas le faire sur PC, mais déjà à l’époque je préférais jouer sur un grand écran et assis dans un canapé, et mon PC, de toute façon, n’aurait sans doute pas pu le faire tourner.

Il est impossible de sauvegarder en cours de partie, ce qui rend le timing particulièrement compliqué. Du coup, je commence à jouer très tôt, dès que je rentre chez moi, pour être certain de terminer le niveau plus ou moins au moment où ma mère rentre. Il faut savoir que pour ce qui est des RTS, je suis un des joueurs les plus laborieux de la planète. Je n’ai jamais beaucoup pratiqué le multi, car la stratégie que j’aime mettre en place est l’établissement d’une base forte, ultra-défensive, avec une progression géographique précautionneuse au gré de l’installation de tourelles couvrant toujours plus de surface. Bref, c’est tout pour la défense, puis, quand je suis bien à l’aise avec mon installation, je construis des unités en pagaille et j’attaque enfin.

Dans Command & Conquer, cette stratégie n’est pas vraiment la plus payante ! Et je me retrouve vite à y passer un temps considérable, y compris dans les premiers niveaux. Mais ça marche malgré tout, et j’avance dans le jeu, jusqu’à arriver à la dernière mission. Je soupçonne que cela va être compliqué, donc je prends de la marge en attaquant ma partie vers 16h. A 18h30, je me dis qu’il faut vraiment que j’accélère. Ma base a de la gueule, ce n’est pas le souci, mais j’ai tellement pioché dans le Tiberium, la ressource du jeu, que je me retrouve absurdement coincé : je n’ai plus de ressources pour produire une armée assez grosse pour partir à l’assaut de l’ennemi. Comme je dois dépenser régulièrement mes ressources pour me protéger, je suis obligé d’attendre que le Tiberium « repousse ». Ma mère rentre du boulot, manifestement de mauvaise humeur. « Encore en train de jouer ? ». Je réponds de façon totalement malhonnête ce que tout gamer aurait répondu en pareille circonstance : « Je viens de m’y mettre ».

Pendant ce temps, Kane se paye ma tête.
Pendant ce temps, Kane se paye ma tête.

Lentement, mon armée se construit, et vers 19h45 retentit le moment fatidique. « A TAAAAAAABLE ». Je sens bien que ce n’est pas le jour de discuter. Je décide donc de mettre le jeu en pause et d’éteindre la télé. Mon plan est de manger vite fait pour pouvoir reprendre et terminer ensuite. Le repas est rapide, et une fois la table débarrassée, je vais faire un tour au petit coin. Quelle erreur. Comme dans les films d’horreur, il ne faut jamais aller uriner quand on est dans un moment de tension, c’est toujours là que des bricoles arrivent.

En arrivant dans le salon, je trouve ma mère dans le canapé qui regarde la télé. « Tu avais oublié d’éteindre ta console, et encore une fois la télé était sur AV2. Ce serait sympa si tu remettais le bon canal quand tu as terminé de jouer. » Décomposé, je pense que je n’ai pas pu articuler autre chose qu’un « voui Maman » timide, avant d’aller me coucher.

J’étais tellement dégouté que j’ai attendu qu’elle parte se coucher pour me lever et relancer une partie. Et c’est épuisé, mais rempli d’une fierté évidente, qu’à plus de 2h du mat j’ai enfin terminé Command & Conquer sur Saturn.

Vous avez vous aussi des souvenirs de gamer à partager ? Vous pouvez nous les envoyer à histoires@xboxygen.com.

Accueil > News

Les Histoires d’Xboxygen

Les Histoires d'Xboxygen

Les Histoires d’Xboxygen regroupe deux rubriques : Pour quelques G de plus, qui nous raconte comment on a pu suer pour réussir à décrocher les succès les plus compliqués, et Souvenirs de Gamers qui se penche sur les anecdotes de la vie des joueurs, de l’évènement le plus mémorable à la tranche de vie la plus farfelue.

8 reactions

Blondin

05 nov 2016 @ 19:24

:-)) Excellent, j’en ai vécu des comme ça aussi, tu as donc mon vote de sympathie ;)

...la stratégie que j’aime mettre en place est l’établissement d’une base forte, ultra-défensive, avec une progression géographique précautionneuse au gré de l’installation de tourelles couvrant toujours plus de surface. Bref, c’est tout pour la défense, puis, quand je suis bien à l’aise avec mon installation, je construis des unités en pagaille et j’attaque enfin.

:-)) C’est tout moi !

C’est pour ça que j’ai jamais vraiment adhéré à Starcraft (aussi excellent soit il) et que j’ai toujours préféré le C&C et les Age Of Empire : la possibilité de faire de vraies forteresses (ce qui limite m’éclatais plus que de jouer vraiment...).

ReapingTsi

05 nov 2016 @ 20:06

Merci pour l anecdote !^^ C’est vrai que c est un moment que l on a tous vécu !:’-)) que dire de mes parties de ff7 au mauvais moment..lol après etre passé à table, le temps des devoirs (on mangeait tôt ^^’) et l impossibilité de sauvegarder hors map-monde et points de sauvegarde, faisait que ma console tournait pendant x heures tant que je ne pouvais pas m y remettre..!^^’ (la tv dans la chambre etait pour moi un miracle de dieu à l époque !^^) De nos jours on a des points de controle toutes les 2 min, quand le jeu n autorise pas la sauvegarde à la volée !^^’

Par contre les mecs, perso je suis à la inverse de vos stratégies défensives et j aime faire des gros tas d unités pour attaquer sans me soucier outre-mesure de mes défenses !^^’ et question maniabilité, oui le rts au pc c est la base mais j ai fait command&conquer sur ps1 en plus de la version pc !^^’ (heureusement que ma cousine était plus vieille et merci à son PC de m avoir fait découvert le « vrai » str !;-)

Muse2003

05 nov 2016 @ 20:15

Enorme ! On est tous passés par là je pense :)

Je me souviens pas combien de fois j’ai attendu que mes parents aillent au lit pour pouvoir re-jouer avec le volume presque sur 0.. Bon throw back avec ce post :)

kalud

05 nov 2016 @ 21:26

Je compatis ça m’ai arrivé plusieurs fois aussi ce genre de choses :’-(

soulfred4

06 nov 2016 @ 07:53

Énorme, les souvenirs resurgisses.J’ai vécu ça aussi.:-))

TheBitMapBrother

06 nov 2016 @ 14:28

La frustration permet de grandir... on doit être grand alors

TheBitMapBrother

06 nov 2016 @ 14:29

Grrr, pourquoi le com est mangé ? Pas bien ça

TheBitMapBrother

06 nov 2016 @ 14:30

Et encore !