X Story : Sega GT 2002

«Injustement oublié ?» , - 5 réaction(s)

Sega GT 2002 est sorti en… 2002, édité par Sega et développé par Wow Entertainment. C’est la suite du Sega GT de la Dreamcast, série initiée par Sega pour tenter de contrer Gran Turismo. Sur Xbox, c’est à Gran Turismo 3 que se confronte directement Sega GT 2002, en étant un challenger bien plus crédible que ce que les critiques de l’époque laissaient entendre. Jusqu’à l’arrivée de Forza, c’était même le seul véritable concurrent.

En 2002, on est à une époque où il y a certaines choses qu’on ne peut pas dire. D’ailleurs ça n’a pas tellement changé. Il y a des séries qui sont considérées comme intouchables, et quelques soient les efforts de la concurrence, ce sera toujours forcément moins bien. Sur PS2, Gran Turismo 3 a fait grosse impression, tellement que la presse dans son ensemble, ainsi que les joueurs, ont fait semblant d’oublier ses évidents défauts pour ne retenir que ses très belles qualités. C’est comme ça qu’à sa sortie, GT 2002 se retrouve confronté aux qualités du jeu de Polyphony, mais bien entendu pas à ses défauts. Le bilan de la presse, qui devient celui des joueurs dans leur majorité puisque bien peu ont une Xbox, est donc définitivement que ce Sega GT 2002 ne fait pas le poids. Et hop, voilà comment la réputation d’un jeu est entachée avec l’enfermement dans un carcan de « sous-Gran Turismo ».

Dans le même temps, c’est vrai que ce Sega GT n’offre pas tout ce qu’on peut attendre d’un jeu de ce genre, d’autant plus sur Xbox, machine plus puissante que sa concurrente directe. Ainsi, les graphismes, bien que tout à fait convenables, sont loin d’être clinquants. Le nombre de véhicules accessibles n’est pas non plus extraordinaire (une centaine), et, grosse lacune, le jeu ne tire pas partie du Xbox Live. Une version Sega Gt online, sortie un an plus tard, tentera de corriger ce point, mais sans succès, les matchs making étant aléatoires et la stabilité hasardeuse. Pour continuer dans le petit jeu des plus et des moins, à l’inverse, Segat GT 2002 offre une IA supérieure, sans être extraordinaire, à celle de GT 3, ce qui donne une expérience en course plus agréable (oui, je sais, une IA meilleure que celle de GT 3, c’est déjà le cas dans Pole Position sur Atari 2600), et surtout intègre fortement dans la course la notion de gestion du véhicule, et en particulier des dégâts. Ce simple élément, associé à un gameplay de type « simulation » pour le coup très similaire à celui de son concurrent, transforme la façon de jouer et en fait un titre qu’il ne faut pas juste comparer à GT3, mais qu’il faut bien considérer comme quelque chose de différent. Et comme disaient Arnold et Willy : « Acceptons les différences ».

A la fin de chaque course, suivant la place occupée, on gagne plus ou moins d’argent, dont vient se déduire le montant des réparations. Dans le même temps, l’achat de nouvelle pièces coûte parfois très cher. Cela n’a l’air de rien, mais du coup, pour progresser, gagner ne suffit pas, encore faut-il gagner proprement. Là où les dépassements de GT3 se font contre la rambarde ou en s’appuyant sur les adversaires, il faut dans Sega GT 2002 dépasser propre, quitte à ronger son frein (enfin, pas trop si on ne veut pas payer de réparations) en restant derrière un adversaire plus lent. Le plaisir qu’on retire de Sega GT n’est pas vraiment axé sur la collection de voitures, ni même les sensations de conduite, mais plus sur la tension de la course en elle-même.

Pourtant, quand on le relance aujourd’hui, force est de constater qu’il n’a pas formidablement bien vieilli. En effet, ce plaisir de la course, finalement plutôt nouveau en 2002, a depuis été largement repris par Forza qui est en fin de compte le fils spirituel de la courte série de Sega.

Accueil > News

5 reactions

avatar

macflyteribl

05 nov 2016 @ 17:33

J ai passé énormément de temps sur ce jeux , super propre graphiquement,,il pêchait par un comportement etrange des vehicules ,:-/ mais une fois le moteur gonflé,et un brin de modif ... l extase :-O

weedasky

05 nov 2016 @ 18:51

Encore une news qui ne nous rajeunit pas ! Je vais finir par vous détester a force haha !

jmabate

05 nov 2016 @ 23:12

j’ai pris la xbox pour Halo mais en sachant que Sega était un acteur actif (panzer dragoon orta, shenmue 2, otogi, gun valkyrie). j’ai eu un bundle avec Sega GT2002 avec Jet set radio et j’ai passé un très bon moment sur ce GT qui permettait de balancer sa propre playlist...du cout Patrick Rondat passait en boucle. il reste pas un mauvais jeux de bagnole qui me rappelle les jeux précédents de Sega avec en prime des musiques et des menus très similaires à sega rally et autres jeux. c’est du made by Sega...simple et efficace.

Tylerdurden95

06 nov 2016 @ 11:00

@jmabate J’ai commencé l’aventure Xbox avec le même pack que le tiens sauf qu’a la place de Halo, je me suis retrouvé à prendre James Bond Nightfire pour jouer avec mes potes car je venais de la N64 avec le mythique Goldeneye et Perfect Dark. Ils sont tous passé sous PS2 lol et j’ai acheté Halo...

Xx FuLGoR xX

06 nov 2016 @ 14:28

Le jeu qui m’avait fait acheter la XBox à l’époque, le pack Sega GT 2002 - Jet Set Radio Future. Superbe jeu franchement avec cette ambiance réaliste avec les voitures d’occaz devant le garage. Excellent souvenir vraiment, et ça m’a permis de découvrir l’extraordinaire Jet Set Radio Future !