X Story : Breakdown

«C’est du Hip Hop ?» , - 0 réaction(s)

Breakdown, développé et édité par Namco, est sorti en 2004 sur Xbox.

Dans cette histoire, on contrôle un super-soldat amnésique qui va lutter contre les T’lan (hommage aux Slans de Van Vogt ?), race qui menace l’humanité entière. De façon très classique, cette quête va s’accompagner d’une redécouverte de la mémoire du héros, ce qui va nous amener à manipuler l’écoulement du temps et les conséquences de jouer avec le passé pour modifier l’avenir… De façon assez étonnante, et ce malgré le point de départ du héros amnésique qui est d’une banalité à hurler, l’histoire de Breakdown se révèle plutôt élaborée et accroche bien le joueur. En effet, alors que nous sommes face à un jeu d’action, la narration n’est pas pour autant sacrifiée, il faut même être un peu concentré pour suivre, et la conclusion du titre s’avère étonnamment ambitieuse pour un jeu de ce genre et de cette époque. Ainsi, plusieurs angles sont traités, avec en frontal de la baston, bien entendu, mais sans oublier les relations entre les personnages, et avec cet ajout de lignes temporelles toujours fun. Par exemple, on se rendra compte, après avoir largement commencé à jouer, que tout le début n’est en fait que les souvenirs que le héros est en train de redécouvrir.

L’originalité de Breakdown est cependant avant tout visuelle, puisque c’est un beat’m all, mais vu entièrement à la première personne. Voilà qui n’est pas banal et qui se révèle assez efficace. Le principe est d’ailleurs poussé à l’extrême, puisque pour ramasser un objet il faut se pencher vers lui, pour ouvrir une porte il faut actionner la poignée, etc… D’un point de vue gameplay, le résultat est mitigé. S’il y a quelque chose d’immersif à tout voir par les yeux du personnage, cela n’est pas toujours très pratique. Mais surtout, le level design du jeu est très discutable en étant très basique. Cela entraine une lassitude rapide manette en main. C’est sans doute la raison majeure pour laquelle le jeu n’a pas vraiment bien marché.

J’ai joué à Breakdown des années après sa sortie, après un achat pour quelques euros dans un bac à soldes quelconque. C’est bien l’histoire qui m’a fait aller jusqu’au bout, car je dois bien avouer que la faiblesse du gameplay et des niveaux proposés fait de ce titre quelque chose de bien moyen. En suivant mes goûts, j’ai bien du mal à conseiller de s’y essayer aujourd’hui. Cependant, quand je vois que de très gros jeux proposent aujourd’hui du gameplay téléguidé et un level design composé de couloirs et d’arènes, et ce sans que cela ne tracasse grand monde, je me dis qu’en fin de compte les critiques qu’on pouvait avoir pour ce Breakdown étaient peut-être celles d’une époque où on était un peu plus exigeants que maintenant. Ce Breakdown est peut-être juste arrivé un peu trop tôt le long de sa ligne temporelle…

Accueil > News