Il était une fois...Atomic Runner

«Forest Game» , - 2 réaction(s)

Atomic Runner (connu sous une ribambelle d’autres noms, d’ailleurs) est un jeu d’arcade développé par Data East en 1988, qui aura étrangement attendu 1992 pour être adapté sur Megadrive, et 1993 pour sortir sur Sharp X68000 (un ordinateur sorti au Japon).

Bien qu’étant un jeu d’arcade, Atomic Runner bénéficie d’un scénario ambitieux. Nan, j’déconne. On joue le rôle d’un scientifique dont la sœur est enlevée par des aliens. Pas de chance pour eux, il a une combinaison qui lui permet de devenir une sorte de super-héros qui court partout et qui dégomme tout ce qui passe. Du coup, il ne va pas se priver pour éradiquer les extra-terrestres qui auraient mieux fait de s’en prendre à quelqu’un d’autre.

Je suis sûr que quand vous jouez aux jeux de plateforme, encore aujourd’hui dans les Rayman, vous redoutez ces niveaux pendant lesquels le scrolling avance invariablement, vous poussant à aller plus vite que lui. Atomic Runner, c’est ça, mais sur tout un jeu ! Autant dire qu’on est en plein die and retry et qu’il faut bien connaitre les niveaux pour avancer. Notre héros ne sait pas être immobile et ne peut que courir. Tout au plus on pourra le faire courir un peu moins vite. Par contre il est capable de faire de superbes et gigantesques sauts, et de tirer sur les ennemis. Des upgrades jalonnent sa route pour lui donner un petit coup de main, ce qui n’est pas de refus. Déjà que le scrolling est contre lui, au moins qu’il ait une aide par ailleurs ! Le concept est en fin de compte l’ancêtre de tous ces jeux sur téléphone où on se contente de courir pour ne pas être rattrapé par un monstre. Cela en ferait d’ailleurs un excellent candidat pour une adaptation sur tablette !

Ce n’est clairement pas un jeu facile, mais il bénéficie du savoir-faire un peu perdu de cette époque : la progression est bien étudiée, et à chaque essai on devient un peu meilleur jusqu’à se surprendre à enchaîner les acrobaties les plus improbables. La recette est toute simple, et les choix de réalisations renforcent l’attrait qu’on peut avoir pour le jeu. Le personnage est petit sur l’écran, ce qui laisse de la place pour des niveaux variés, et les graphismes, à défaut d’être spectaculaires, sont précis. Comme la maniabilité est en plus excellente, on se retrouve au final avec un très bon représentant de l’arcade, un peu oublié de tous, mais pas enfoui assez profond pour que la rubrique « Il était une fois » passe à côté.

Accueil > News

Il était une fois

Il était une fois

Il était une fois vous propose de découvrir (ou redécouvrir) un ancien jeu qui a été au cœur de l’actu au moment de sa sortie, et qui a été (injustement) oublié ensuite.

Les jeux vidéo ont une histoire, et nous allons vous la raconter.

2 reactions

jmabate

16 avr 2016 @ 17:25

coucou c’est moi :’-)) Atomic Runner est le jeux de data east sur MD ;-) Rone a tous dit. moi j’ai adoré les sons de la batterie sur les musiques, le hit hat, la crash, les toms :-O et les voix digit Hou HaHa la DA est aussi très inspiré ! aztèques, ile de pâque, l’egypte, la sagrada familia de barcelone, new york en fond un jeux riche visuellement.

avatar

mississippi

04 mai 2016 @ 19:54

Voici un titre très original et dont je n’avais jamais entendu parlé, il suscite vraiment la curiosité !


galaxy s7 iphone 6s