X Story : Quantum Redshift

«Wipeout X ?» , - 5 réaction(s)

Quantum Redshift, développé par Curly Monsters (mais c’est quoi, ce nom ?!?), est sorti en 2002 sur Xbox dans une indifférence polie. Et pourtant, j’ai adoré ce jeu.

Dans le contenu, c’est un jeu de course futuriste classique, et on pourra incarner un des 16 pilotes proposés (pour autant de « scénarios »). Certains sont amis, d’autres rivaux. Il y a 9 circuits, ce qui est tout à fait correct, et le jeu propose d’upgrader son véhicule en fourbissant ses armes destructrices. Enfin, il y a 5 vitesses différentes, qui simulent les niveaux de difficulté.

La star du moment, c’était Wipeout, et c’est sans doute pour ça que Quantum Redshift a été méprisé. Sans doute aussi parce qu’il était dénue de jeu en ligne (c’était prévu pour le 2 qui n’a jamais vu le jour). Cette option aurait sans doute tout changé. M’en fout, j’ai adoré quand même.

Sans rien inventer de particulier, ce jeu offre un ensemble équilibré qui m’a immédiatement parlé. Ainsi, la maniabilité, point crucial pour un jeu de course futuriste, est aux petits oignons, avec de l’inertie mais pas trop, et une période d’apprentissage réduite avant qu’on réussisse à blaster les chronos. Les personnages n’ont pas beaucoup de charisme ? Oui, c’est vrai ! Mais les véhicules déboitent, et l’impression de vitesse est excellente. Qui plus est les circuits sont bien étudiés, dans la tradition du genre, offrant des raccourcis piégeux et des courbes traitres. Mais surtout, Quantum Redshift dispose de graphismes somptueux : c’est le haut du panier de la Xbox. C’est sans doute une raison pour laquelle j’ai tant aimé ce jeu. Manette en main, on n’avait aucun doute du support sur lequel on jouait, puisqu’aucune autre machine ne pouvait produire la même chose, avec de très beaux éclairages, des effets de textures (sur l’eau, sur la glace), jusqu’à des gouttelettes d’eau venant couler sur la caméra. Certes, cela peut sembler banal maintenant, mais jetez donc un œil à le vidéo, vous serez sans doute surpris du niveau technique proposé. Ensuite resituez dans le contexte de 2002. Et oui, l’air de rien, c’était très impressionnant.

Avant de rédiger ce court article, j’ai relancé une partie de Quantum Redshift, un peu méfiant, les souvenirs ayant tendance à embellir l’histoire, et je me suis retrouvé à nouveau pris au jeu. Quel dommage qu’il nait pas connu un minimum de succès, il a son caractère et aurait sans doute pu perdurer à travers le temps. Mon avis est sans doute influencé par le fait que je suis très amateur de jeux de course SF, mais bon, on doit être quelques-uns quand même, non ? Et bien bonne nouvelle, on peut le trouver pour rien, et il est rétrocompatible sur 360 !

Accueil > News

5 reactions

Jonyboy

19 mar 2016 @ 19:57

Je vais me répéter mais qu’est-ce que j’ai pu prendre mon pied sur celui-ci, avec Prodigy en playlist à fond les ballons ! Et oui c’était rapide, maniable et bi-i-ioutifoul ! Seule grosse tâche, ces énormes power-ups immondes qui parsemaient le circuit, ils auraient pu copier un peu plus Wipeout sur ce point que ça m’aurait pas déplu :-))

Blondin

20 mar 2016 @ 00:29

Mon avis est sans doute influencé par le fait que je suis très amateur de jeux de course SF, mais bon, on doit être quelques-uns quand même, non ?

Eh oui, malheureusement on ne doit pas être assez nombreux.

Comme dans les FPS où le « réalisme » est roi (ce sont les Call Of, Battlefield etc qui dominent le marché en reléguant les Doom, Wolfenstein et cie au second plan, commercialement parlant en tout cas), dans les jeux de course c’est la même chose.

Sans doute parce que depuis une ou deux génération de console on arrive à faire des trucs super réalistes, alors on en profite. Ce qui est dommage c’est que dans ce cas précis le genre a pratiquement disparu... Bien loin l’époque ou on avait des WipEout, Extreme G, F Zero, Hi Octane et cie qui diversifiaient le jeu de course. Qu’est ce que j’aimerais une nouvelle sortie du genre...

Parait que le Fast Racing Neo de la Wii U est plutôt pas mal.

(sinon plutôt cool cet article sur un jeu que je ne connaissais pas, je me demande comment j’ai pu passer à coté)

squall139

20 mar 2016 @ 09:09

Bonjour, merci pour la super news nostalgie.

Je me mets au rétrogaming depuis 1 mois ou 2, et j’ai bien eu raison de le garder celui-ci comme d’autres poids lourds en xbox (RSC2, buffy, pgr2, panzer dragoon orta etc). C’est un des meilleurs wipeout-like je trouve. Malheureusement, le studio a vite sombré et c’est triste. Super gameplay, très beau visuellement, j’ai hâte de le remettre.

C’est dommage que ce genre disparaisse, même si il y avait (il y a plusieurs mois) un du genre en développement sur xbox one, j’ai oublié le nom... :’-( c’est certain que c’est pour un public précis mais bon, c’est bien dommage.

AceParty

20 mar 2016 @ 13:41

Pour les fans du genre il y en as un sympa sur Wii U en jeu indé : Racing néo

jmabate

20 mar 2016 @ 16:53

connais pas ce jeux ! mais en regardant la vidéo, je me suis dis : « enfin une console dont la limitation technique semblait inexistante ! » par le fait que les pop, tearing, ralentissement et autres bug semblaient disparu de nos jeux tout en ayant une résolution, gestion de lumière et plein d’autres détails qui rendent hommage, encore aujourd’hui, à cette console neo geoesque !