Ubisoft : ses prévisions d’ici 2019 et un nouveau AAA d’ici avril 2017

«4 à 5 gros jeux par an» , - 7 réaction(s)

C’est à l’occasion d’une conférence dédiée aux investisseurs qu’Ubisoft a présenté ses résultats et perspectives à venir. Et il y a un slide qui nous a particulièrement interpellés et intéressés, nous, joueurs, c’est celui des prévisions de jeux d’ici à l’année fiscale 2019.

L’image ci-dessous montre les prévisions d’Ubisoft en matière de jeux d’ici à son année fiscale 2019, soit sur les 2 prochaines années. On voit par exemple que Ghost Recon : Wildlands est prévu pour l’année fiscale 2017, soit entre avril 2016 et mars 2017, tout comme Watch Dogs 2 et un « nouveau jeu AAA », comprendre par là, un gros jeu. Reste maintenant à voir si Ubi sortira les deux open-world pour la fin d’année ou si l’un d’eux arrivera en début d’année prochaine. Pour les deux ans qui viennent, Ubisoft compte sortir entre 4 et 5 titres majeurs par année.

JPEG - 66.2 ko

Ubisoft a d’ailleurs bien compris l’importance des jeux ouverts, dits « open world », et affirme que la part de ces jeux-là est passée de 7% à 33% en sept ans. L’éditeur français est d’ailleurs plutôt bien fourni à ce niveau-là, notamment avec sa franchise historique Assassin’s Creed. Ghost Recon : Wildlands et Watch Dogs 2 viendront d’ailleurs compléter tout ça très prochainement, ainsi que de nouveaux épisodes de la franchise Far Cry à coup sûr.

Ubi se compare ainsi à ses concurrents en matière d’open-world, et démontre qu’il est capable de dégainer des open-world régulièrement. Le prochain gros titre sera d’ailleurs The Division pour qui les retours des différentes bêtas sont assez positifs. Nul doute qu’une franchise devrait naître de ce tout premier titre

PNG - 114.7 ko

Le dernier slide que nous avons choisi démontre un changement dans les habitudes de consommateurs de jeu vidéo. Ubisoft estime ainsi que les revenus générés par la vente de jeux physiques baissera de 15% d’ici deux ans. Selon eux, ça se fera au profit des ventes de jeux au format digital, mais également grâce aux achats annexes des joueurs, ce qui comprend les DLCs, season pass, abonnements divers et publicités. Ces chiffres ne surprendront normalement pas grand monde.

JPEG - 59.3 ko

Au final, l’éditeur a voulu faire savoir qu’il se portait bien, qu’il améliorait ses process de production et qu’il comptait bien faire fort dans les deux prochaines d’année avec un chiffre d’affaire record de 2,2 milliards d’euros en 2018. C’est quasiment 60% de plus par rapport à l’exercice qui se termine dans quelques semaines !

Le but ici était de montrer sa force à l’heure où Ubisoft montre les crocs envers le groupe Bolloré qui montre tous les signes d’un souhait de rachat de l’éditeur français. Il s’agissait donc de convaincre les investisseurs de la bonne gestion de l’entreprise française avec des prévisions alléchantes. A priori, « le marché » comme on dit semble l’avoir bien pris puisque l’action d’Ubisoft a gagné près de 10% après l’annonce des objectifs.

Accueil > News

Business

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !

7 reactions

toxikcorp

18 fév 2016 @ 16:39

Ils ont quand même oublié l’ombre du mordor sur leur slide des open world concurrents !

avatar

KaaviX

18 fév 2016 @ 17:59

La stratégie d’Ubi est tournée vers la quantité pour rassurer les investisseurs (sûrement non gamer) et j’ai peur au détriment de la qualité.

Les open world, oui c’est bien beau mais il faut les remplir et les animer !!! On retrouve tellement un schéma similaire dans tous les jeux ubi : Mission principales, missions secondaires et chercher des paquets inutiles mais peu d’open world proposent du vrai contenu une fois l’histoire principale terminée.

J’étais le premier il y a 10 ans à vouloir que des open world pour la liberté absolue mais avec le temps, je préfère encore un scénario super prenant dans un jeu couloir.

Dhusara

18 fév 2016 @ 19:28

Deux fois plus de micropaiement et de DLC dans les années à venir grâce à Ubi.

mika450

18 fév 2016 @ 19:44

à quand un nouveau prince of persia ?:-(

Maxattacks

19 fév 2016 @ 09:49

ubi un nouveau AAA, c’est surement « Ghost Dog Assassin »...... avec ubi les rois du recyclage les jeux commencent sérieusement à ce ressembler

avatar

ezor1

19 fév 2016 @ 10:03

Je n’y crois plus aux jeux triple AAA. Il n’y a plus de créativité, de surprises, des prises de risque... Je pense qu’il faut se tourner vers les jeux indépendants pour avoir de la fraicheur. Je parie que ce jeu sera buggé et patch sur patch sortiront pour corriger le tir. Ce qui m’énerve c’est qu’on sort, ca fait des baux maintenant, des jeux non finis. C’est comme si on achetait une nouvelle voiture sans roues... J’adore tjs jouer mais a longue cela devient lassant. Malheureusement, l’avenir ne s’annonce pas terrible. Je suis pessimiste mais je ne vois rien a l’horizon qui donne de quoi se réjouir. Bon jeux

avatar

le k0zak

22 fév 2016 @ 13:48

J’espère que uni gardera toujours leur indépendance et ne subira pas de rachat par monsieur Bolloré. E trouve que malgré les soucis récurrents au lancement des jeux, leurs jeux récents m’ont réjoui. Je n’ai pas trouvé watchdogs si dégueu ( décevant oui mais je me suis bien avec des potes, surtout sur les courses), r6 siège apporte un peu de tactique au derniers fps sortis sur console et je suis pressé de recevoir the division.