Dishonored : nos impressions

«C’est bien parti» , - 2 réaction(s)

Dishonored fait partie de ces titres de fin d’année qui intriguent. Ceux pour lesquels on croise les doigts parce qu’ils se démarquent un peu du lot de FPS guerriers qu’on nous sort tous les ans. Une nouvelle démo était présentée pendant cette Gamescom 2012, et nous avons pu la prendre en main pendant une heure.

Au bal, au bal masqué

Le pitch était simple : s’incruster à un bal masqué et trouver Lady Boyle pour la tuer. Ca parait simple, mais il y a trois personnes qui se font appeler ainsi à la soirée, et le but est de trouver la bonne. Première épreuve : entrer dans la demeure et son jardin alors que des gardes se trouvent aux alentours, dont certains (les tall boys) qui commandent ces grands robots puissants. Fraîchement débarqué d’un bateau, le but est donc de trouver une faille, et on se rend compte qu’il y en a plusieurs. Libre à chacun d’exploiter celle qui semble la meilleure. Passer par l’eau en incarnant un poisson pour arriver dans une cave ? Passer par les toits ? Se rapprocher le plus possible des grilles pour utiliser le pouvoir de téléportation rapide ? Une fois entré dans l’enclave, le but sera d’aller à la pêche aux indices pour trouver la fameuse Lady Boyle.

Heureusement, c’est un bal masqué, et le héros du jeu porte un masque. Arpenter la soirée sans arme à la main pour discuter avec les personnages du jeu est donc tout à fait opportun. Une fois entré, il faudra questionner les différents PNJ, écouter les conversations et fouiller quelque peu afin de trouver des indices. Dishonored donne assez de liberté au joueur, on peut donc avancer à son rythme calmement ou au contraire forcer un peu les choses en employant parfois la manière forte ainsi que les pouvoirs. La démo que nous avons essayée proposait tous les pouvoirs du jeu, c’était donc pratique pour tous les tester. Dans le jeu final, ce ne sera pas possible d’être aussi puissant que ça. Nous avons pu prendre possession de personnages (y compris d’un rat... pratique pour atteindre certains passages), arrêter le temps ou encore provoquer un souffle dévastateur. Chaque pouvoir est plus ou moins utile selon les situations, et c’est bien le joueur qui choisit de créer les conditions.

Beaucoup de possibilités

Au final, c’est un indice trouvé dans une lettre d’une chambre qui nous permettra de trouver la bonne Lady Boyle. On apprendra par la suite qu’on n’était pas forcément obligé de la tuer... mais il faut parler aux bonnes personnes du jeu.

Cette démo de Dishonored nous aura permis d’apercevoir une nouvelle phase de l’histoire, et de tester les différents pouvoirs et habiletés du personnage. Les possibilités de gameplay semblent bien intéressantes mais il faudra tester sur le long terme pour valider que ce n’est pas un peu toujours la même chose. Visuellement, l’univers est une grande réussite et la patte graphique marquera assurément les esprits. De ce côté là, il parait impossible que nous soyons déçus et nous attendons avec impatience la sortie du titre le 12 octobre pour confirmer tout ça.

Accueil > Focus > Previews

Dishonored

PEGI 18

Genre : Action/Infiltration

Éditeur : Bethesda

Développeur : Arkane Studios

Date de sortie : 09/10/2012
Date de sortie XO : 28/08/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Dishonored

2 reactions

Esha

16 aoû 2012 @ 08:36

Je ne sais si c’est le fait que ce soit une nouvelle licence...Mais j’ai grand hâte !

Rapture

17 aoû 2012 @ 00:54

Peut etre mon deuxième jeu préféré de cette gen après Bioshok, à voir...