Preview - Descenders : retour d’un nouveau genre !

«Pas plus vite qu’a fond ! » , - 3 réaction(s)

Il y a une dizaine d’années, les jeux de sports extrêmes étaient nombreux et rencontraient un succès colossal auprès des joueurs : SSX, Tony Hawk, Freekstyle (et bien d’autres) sont des noms que les aficionados de la glisse et des grosses gamelles associent à des heures et des heures de fun à essayer de truster le haut du classement ou rentrer le trick le plus improbable qui soit. Aujourd’hui les choses ont bien changé et c’est un genre qui a presque disparu, presque, car certains studios indépendants (et passionnés) se risquent encore à quelques tentatives. Si nous avions pu rencontrer les papas de Session, aujourd’hui c’est Descenders qui nous intéresse, un jeu de VTT de descente développé par RageSquid et édité par NoMoreRobots qui a débarqué dans le programme Xbox Game Preview la semaine dernière.

“Easy to learn, hard to master”

Voici comment se présentent chaque montagnes, le but est d
Voici comment se présentent chaque montagnes, le but est d'atteindre la bosse finale, caractérisée par une tête de mort...

Le principe de Descenders est simple. Vous êtes un rider qui tente d’évoluer à travers quatre montagnes différentes. Véritable rogue-like, les pistes sont générées procéduralement, et il faut évoluer à travers trois embranchements plus ou moins longs afin d’atteindre la piste finale, tout en prenant soin de ne pas finir la tronche dans la poussière. En effet, le nombre de respawns est limité, le moindre (petit) crash fait perdre une vie et le seul moyen d’en (re)gagner est de triompher de défis bonus eux aussi générés aléatoirement. De ce fait, vu qu’on ne sait jamais sur quelle piste on va tomber, il faut faire attention au défi demandé et aux pourcentages de pente, virages et sauts que comprendra le prochain tracé. Bah oui, on évitera forcément de sélectionner une piste qui sera composée de 90% de pente quand il est demandé de finir le parcours sans toucher aux freins...

Dans le noir quasi complet, il est difficile de claquer des doubles backflips au milieu des arbres !

Le principe est vraiment addictif et demande de bien gérer ses choix de parcours, car, difficulté supplémentaire, si les embranchements choisis prennent trop de temps à rallier la piste finale, on roule de nuit, à la lampe frontale, et, bien sûr, les piles de cette dernière ne sont pas éternelles... Inutile de dire que dans le noir quasi complet, il est difficile de claquer des doubles backflips au milieu des arbres !

On débloque aussi, au fur et à mesure différents bonus : ici, un meilleur contrôle en hors piste !
On débloque aussi, au fur et à mesure différents bonus : ici, un meilleur contrôle en hors piste !

Au fur et à mesure de la progression viennent également s’ajouter des bonus influant sur les pistes ou directement sur le gameplay. Vitesse de rotation accrue, pistes plus larges, avec plus de sauts… Un système de sponsors est également de la partie et regroupe les joueurs au sein de trois équipes différentes, permettant de comparer ses performances avec le monde entier grâce à la réputation gagnée. La fonction est plutôt sympathique, mais au final assez dispensable et mériterait d’être approfondie. Un vrai mode multijoueur serait lui aussi très appréciable, peut-être arrivera-t-il dans le futur ?

Si de prime abord le gameplay semble basique et assez limité, on remarque vite qu’il est au final riche et surtout technique. À l’image de la licence Skate, le titre se joue avec les deux sticks : le gauche sert à la direction, quand le droit est utilisé pour faire des impulsions, amortis et autres joyeusetés du genre. Il est également possible de prendre plus d’angle et de virer plus rapidement dans les courbes. Les sauts sont égalements biens retranscrits et la notion de risque/récompense joue aussi un rôle important. La chute étant systématiquement synonyme d’une perte de vie, réussir de gros runs est très gratifiant. Il est cependant assez étonnant de ne trouver aucune figure à l’exception des flips et rotations, un bon gros superman n’a jamais fait de mal à personne, si ?

Il vaut mieux ne pas passer cette séquence qui présente la piste avant le run, sinon, les problèmes vont vite arriver !
Il vaut mieux ne pas passer cette séquence qui présente la piste avant le run, sinon, les problèmes vont vite arriver !

Visuellement, le titre tournant sous Unity s’en sort plutôt bien, la direction artistique fait le job et nous emmène dans des environnements variés. L’ambiance globale est très sympa avec en plus des musiques qui collent bien à l’univers. La technique quant à elle pêche un peu, on aurait aimé voir une optimisation Xbox One X pour éviter un vilain flou gâchant la lisibilité à certains moments. On regrette en revanche fortement l’absence de licenses dans le jeu, et de ne retrouver que des copies de marques réelles lorsqu’il s’agit de customiser notre rider et sa monture.

Descenders, le rogue-bike !

Descenders nous a beaucoup plu. Forcément il faut tout de même être intéressé par le genre pour y prendre du plaisir, car le titre est plus technique qu’il n’y paraît et pourrait soit décourager les néophytes, soit les laisser passer à côté de l’intérêt premier. Si on pouvait avoir peur de la gestion procédurale des pistes, celle-ci se révèle finalement plutôt bonne, offrant des tracés toujours différents et donc une rejouabilité presque infinie. L’ambiance est réussie, seule la technique pêche un peu. On regrette l’absence de réelles marques du milieu, de multijoueur, et il aurait été fort appréciable de pouvoir créer ses propres tracés et placer ses rampes comme on le souhaite sur les différentes montagnes disponibles. Le prix demandé de 24€99 nous semble lui aussi un peu élevé pour le moment, et invite davantage à patienter pour voir ce que le titre proposera dans sa version finale. La communauté (principalement PC) est très active et surtout sollicitée par les développeurs pour l’évolution du titre, ce qui devrait aboutir à un jeu vraiment très plaisant.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2345.jpg?1527237920

Accueil > Focus > Previews

Descenders

Descenders
PEGI 0

Genre : Courses

Éditeur : NoMoreRobots

Développeur : RageSquid

Date de sortie : 15 Mai 2018 (game preview

Prévu sur :

Xbox One, PC Windows, Switch

3 reactions

tomzati

25 mai 2018 @ 14:09

ah mince vu le prix effectivement ce sera sans moi pour lemoment, sinon le titre me branche bien et surtout ce côté rejouabilité sans ennui du fait du procédural. Bref à suivre......

KaaviX

28 mai 2018 @ 14:20

« Il y a une dizaine d’années, les jeux de sports extrêmes étaient nombreux et rencontraient un succès colossal auprès des joueurs » :’-( Mais pourquoi c’est plus à la mode ?

J’ai testé la démo sur One, le gameplay est bon pour moi mais ne pas pouvoir lâcher ni main, ni pied, dans un jeu de ce type, c’est éliminatoire. Je le prendrais à 10 euros. Dommage des jeux de VTT depuis 20 ans, on a du en avoir 3 maxi et souvent mal fait.

Sinon à suivre en BMX, il y a Pipe, c’est qu’une démo payante pour l’instant pour encourager les dév mais physique aux petits oignons, ça promet du lourd.

Masashi547

28 mai 2018 @ 22:54

Un jeu avec un énorme potentiel mais en l’état actuel des choses son prix est rédhibitoire.