Preview E3 - On s’est envolé avec Starlink : Battle for Atlas. Nos impressions

«Un peu plus près des étoiles» , - 0 réaction(s)

Starlink Battle for Atlas est l’une des annonces surprises qu’Ubisoft nous réservait pour sa conférence lors de cet E3 2017. En s’aventurant sur des terrains où l’on ne l’attendait pas, à savoir le dogfight et le toy game, l’éditeur français signe là une vraie prise de risque. Si l’on n’a pas pu poser les mains sur la bête, nous avons assisté à une présentation en behind closed doors où l’on a pu en apprendre plus sur le titre et sur ses fameux vaisseaux.

Décollage immédiat

Commençons par couper court à tout raccourci : non Starlink Battle for Atlas n’est pas le No Man’s Sky d’Ubisoft. Premièrement, celui-ci ne proposera pas de génération procédurale d’univers puisque le titre devrait se cantonner à un système solaire et sept planètes explorables entièrement conçu par les level designer d’Ubisoft Toronto. Deuxièmement, le jeu ne proposera pas de gameplay à pied puisque les phases au sol se feront d’un vaisseau volant en rase-motte à la manière d’un Ghost de Halo ou, encore plus, d’un passereau de Destiny.

Pour revenir sur la présentation elle-même, nous avons pu voir des combats spatiaux relativement classiques et n’ayant pas pu mettre la main sur la manette, il serait malhonnête de donner un premier avis dessus. Lors de la phase de gameplay au sol sur une planète désertique, en revanche, nous avons pu observer quelques détails méritant bien quelques mots.

D’abord, nous avons pu voir une phase de combat face à des ennemis ressemblant étrangement aux Vex de Destiny. Le présentateur commençait par dézinguer quelques ennemis pas très dangereux, bien que très nombreux, avant de s’atteler à un boss demandant un peu plus de doigté. C’est ici que la dimension toy game de Starlink a pris son envol. Pour combattre le boss de manière efficace, notre présentateur n’a pas hésité à changer de pilote, de vaisseau ainsi que d’arme pour pouvoir être plus mobile et percer l’armure du boss grâce à un lance-flammes par exemple.

Après ce combat, nous sommes partis en vadrouille sur la planète durant quelques secondes avant de prendre notre envol vers l’espace de manière complètement invisible. Durant ces quelques secondes nous avons pu apercevoir un squelette d’un ancien animal géant sur lequel le présentateur a lourdement insisté. Il s’agira sans doute d’une des clés de voûte de l’exploration de Starlink. Il faut aussi noter que chaque planète (à la vue des illustrations présentées) possèdera son propre biôme et devrait nous proposer une expérience différente.

Concernant l’aspect physique du jeu, il sera possible de personnaliser son vaisseau de manière assez impressionnante. Pour résumer, il faut tout d’abord brancher un socle sur la manette au niveau de la prise casque. Sur ce socle, on placera un héros possédant son arbre de talent ingame ainsi qu’une capacité spéciale le différenciant des autres. Sur ce héros, il faut placer un corps de vaisseau possédant plus ou moins d’armure ou de points d’agilité. Sur ce vaisseau, on place les ailes (avec une possibilité de les cumuler pour mixer les bonus jusqu’à atteindre la limite de poids maximale du vaisseau en jeu) sur lesquelles viendront se fixer les armes.

Du côté de ces armes, nous avons pu voir des gatlings, des fusils à pompe pour le combat rapproché, des armes géantes, des lance-flammes et des lance-missiles. Mixer les types d’armes sera apparemment un point essentiel des combats de ce Starlink Battle for Atlas et, même si l’on nous a assuré que le jeu serait faisable en ne possédant que le Starter Pack, on se doute bien qu’il sera bien plus aisé de mettre la main à la poche pour posséder une palette bien plus variée. Pour l’instant, seul quatre ensembles ont été dévoilés sans aucun détail sur le prix en revanche.

Prévu pour fin 2018, nous continuerons de suivre l’évolution de Starlink Battle for Atlas, ne serait-ce que pour son concept original et la qualité des ensembles proposés.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2161.jpg?1497300908

Accueil > Focus > Previews

Starlink : Battle for Atlas

Starlink : Battle for Atlas
PEGI 0

Genre : Action

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft Toronto

Date de sortie : Automne 2018

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows