Premières impressions : Fifa 12 VS PES 2012

«Pas de révolution cette année» , - 21 réaction(s)

Chaque année la même rengaine, et la période à cheval entre septembre et octobre laisse cours, des mois à l’avance, aux rengaines habituelles concernant le duel le plus passionnant qui soit, bien loin devant les jeux de mâles frustrés qui tuent des terroristes, à savoir celui entre le cru mis à jour de Fifa et de PES. Longtemps seule simulation pour les amoureux du ballon rond, ça fait bientôt 4 ans que PES a perdu son trône au profit du jeu d’EA qui n’a cessé d’améliorer la simulation footballistique sur consoles. Nombreux sont les joueurs qui ont tourné le dos à Konami pour épancher leur soif sur l’ex jeu des kikoo lol où on faisait des retournés acrobatiques à tire larigot, et chaque année, une part d’eux veut croire au retour de ce mythe qui a bercé leurs plus jeunes années. Restent les fans invétérés qui voient en PES ou en Fifa le jeu ultime, quelle que soit la m...la qualité de la production qui sort des studios, mais eux ne seront même pas arrivés jusque là, puisqu’ils savent déjà ce qu’ils vont acheter cette année !

Pour vous, Xboxygen vous résume ce qui a été montré la semaine dernière lors de courtes sessions de jeu, ne vous attendez donc pas à une critique exhaustive !

Round 1 : Gameplay

Cette année, Fifa fait la part belle aux nouveautés supposées conséquentes en termes de gameplay tant la communication est importante à leur sujet : outre l’absence de Kinect, on note côté nouveautés le champ de vision des joueurs, les blessures sans contact, la refonte du mode carrière, l’IA améliorée, et surtout, l’Impact Engine. Ce dernier semble en effet être le point le plus mis en avant par EA dans sa communication, et a priori, pas en vain, puisqu’il s’agit ni plus ni moins du fruit d’une longue refonte du moteur physique des joueurs, augmentant le nombre de points de contacts sur un personnage et rendant plus réalistes les chocs entre joueurs. Première observation : ça se voit. Dans l’ensemble, sur la petite heure de jeu, c’était plutôt bien rendu, avec des contacts vraiment réalistes, des joueurs plus intelligents qui ne se jetaient plus sur les tacles quand ils avaient le temps d’anticiper un détour ou un petit saut pour l’éviter, et, inévitablement, un arbitrage parfois curieux. Bien que correct dans l’ensemble, on avait parfois l’impression qu’un tacle glissé impressionnant mais tout à fait régulier était sifflé à tort, alors qu’une faute plus discrète mais bien gênante pour l’action passait inaperçue... Peut-être un réglage à faire d’ici la sortie du jeu le 29 septembre. D’un point de vue sensations, manette en main, on note surtout une certaine frigidité à s’engouffrer et à jouer des épaules avec un petit attaquant technique : les défenses semblent moins perméables quand on sait la replacer intelligemment, et les remparts seront sans doute plus difficiles à transpercer que l’année passée. S’ajoute à cela le poids des joueurs qu’on ressent plutôt bien, signe salvateur que les chevauchées solitaires semblent appartenir à l’histoire ancienne !

A l’inverse, le frère ennemi semble n’avoir pas retenu la leçon du dernier opus, et les contacts sont toujours aussi étranges, puisqu’un joueur pourra transpercer littéralement la défense sans coup férir, ni même sans faire de dribble tac-tac-boum-cristiano-ronaldo-style. Assez déroutant, et surtout suffisant pour un féru de simulation pour passer la main. On a parfois l’impression d’avoir des joueurs sans vrai poids presque capables de se frayer un chemin jusqu’au but simplement en faisant des pas de côté avant de tirer face à des gardiens à l’IA...discutable. Résultat : on enquille parfois étrangement rapidement les buts (résultat d’un match en 2v2 lors de la soirée : 7-1...).

Pour ce qui est de l’intelligence artificielle justement, c’est surtout au niveau des portiers qu’on a pu constater que PES était à la traîne en termes de vraisemblance, là où Fifa avait intégré les sorties rocambolesques des gardiens qui vont jusqu’à faire des mains involontaires en dehors de la surface en s’emballant un peu trop.

Round 2 : Graphismes et animations

C’est bien du côté modélisation des joueurs que Fifa était encore à la traîne la saison dernière, et il semble que PES soit décidé à conserver son avance en la matière : les gros plans sur les joueurs sont parfois bluffants de réalisme, qu’il s’agisse des muscles aux veines saillantes sur les bras, le grain de la peau ou le détail et le réalisme des visages, on prend vraiment plaisir à admirer ces cut scenes...au début, parce qu’évidemment, on finit rapidement par les zapper pour aller à l’essentiel : jouer ! Fifa n’en a pas pour autant oublié le relifting saisonnier, et si les graphismes semblent plus fins, on n’a pas non plus de quoi crier au miracle. Les stades restent cependant un ton au-dessus de ceux du concurrent, comme l’an passé, pour une impression de légèrement meilleure qualité sur Fifa, mais PES reste proche sur ce point. Côté animations sans la balle, petit avantage pour PES, Fifa ayant pris le parti de reprendre majoritairement des mouvements déjà connus en y ajoutant de rares nouveautés (nouvelles chutes, nouveaux types de contacts, ...) pour ce qui est de la partie balle au pied, avec l’efficacité qu’on lui connaît. Pas de nouveautés pour ce qui est du mouvement des joueurs dans leur ensemble, Fifa reste au-dessus, mais PES nous fait le plaisir de rattraper un peu son retard puisque les joueurs courent enfin sans la rigidité qu’on leur a connu toutes ces années !

Round 3 : Modes de jeu

Un bref point sur ces deux sujets chers au coeur de tant, puisque nous ne pourrons malheureusement pas en dire grand-chose : les modes de jeu variés blablabla, et bien c’est difficile à dire ! Le mode carrière refondu de Fifa ne semblait pas vraiment révolutionnaire dès les débuts (nul doute qu’il prend cependant toute sa saveur à la longue avec la gestion du moral des joueurs) et la version démo de PES ne laissait la possibilité de joueur qu’en exhibition.

Conclusion

Comme chaque année, c’est sur la durée qu’on pourra juger de la qualité des deux jeux, et c’est bien évidemment le multi qui tranchera aussi sur les bugs frustrants qui paveront notre année footballistique vidéoludique. Fifa reviendra-t-il à la charge avec les lags et les joueurs aux statitistiques invraisemblables ? Le multi de PES atteindra-t-il enfin la maturité d’un jeu digne de ce nom ? Quelles que soient les réponses à ces questions, c’est sans conteste Fifa qui nous a laissé l’impression la plus forte, quand on regarde le jeu le plus proche d’une simulation : contacts améliorés et poids des joueurs font des scènes de jeu des actions plus réfléchies quand le concurrent rate une nouvelle fois le coche de ce côté pour nous servir des contacts approximatifs. Le reste ne change malheureusement que peu, pas suffisamment pour faire bouger les choses cette année du moins !

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton889.jpg?1390067030

Accueil > Focus > Fandays

Fifa 12

Fifa 12

Genre : Sport

Éditeur : Electronic Arts

Développeur : EA Sports

Date de sortie : 29/09/2011

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows, Wii, Apple iOS

Venez discuter sur le Forum Fifa 12

21 reactions

Rapture

11 jui 2011 @ 21:03

« Fifa reviendra-t-il à la charge avec les lags et les joueurs aux statitistiques invraisemblables »

C’est quoi cette histoite de stats, moi cette année j’avais pris aucun des deux. Et pour la nouvelle saison je sais pas encore.

nono

11 jui 2011 @ 21:13

excuse moi Sanju mais tu n’aurais pas fais une inversion des rôles au niveau du chapitre« Graphismes et animations » ?

Deimos

11 jui 2011 @ 21:24

Même question que nono !!

Sanju

Rédaction

11 jui 2011 @ 21:32

Absolument pas, qu’est ce qui te choque ?

spydercochon

11 jui 2011 @ 21:50

Euh ouais t’as craqué pour graphismes et animations... Autant pour les graphs ça se discute, autant niveau animation PES est à la rue face à FIFA !

nono

11 jui 2011 @ 22:07

Bah personnelement(et j’ai l’impression de pas être le seul)que FIFA a toujours été plus beau que PES mais bon les goûts et les couleurs ça ne se discute pas.

Sanju

Rédaction

11 jui 2011 @ 22:24

Les détails des joueurs sur PES sont carrément mieux sur PES je sais pas sur quelle version vous avez joué ^^

spydercochon

11 jui 2011 @ 22:34

Bah c’est ce que j’dis, graphiquement ça se discute, mais par contre pour les animations PES n’a pas évolué depuis les versions PS2...

Sanju

Rédaction

11 jui 2011 @ 22:38

Dis donc t’as pas dû jouer depuis un bail à un PES plus de 10 minutes toi !

avatar

II Blue x

11 jui 2011 @ 23:36

De toutes façons depuis la critique ridicule de je ne sais plus quel jeu que j’avais vu de Sanju, je ne fais jamais attention à ce qu’il raconte. :-))

123