Fanday - Batman Arkham Asylum

«Sans spoil inside !» , - 4 réaction(s)

Conviés au loft de Microsoft pour voir, à quelque 7 jours de sa sortie, Batman Arkham Asylum, le futur jeu d’Eidos sur la juteuse licence de la chauve-souris masquée, nous avons eu l’occasion de tâter la bête. Et voilà ce que nous y avons appris !

L’intro du jeu ne dévoile rien de bien nouveau, il s’agit de l’escorte du joker à l’asile d’Arkham qu’on a déjà eu l’occasion de voir en partie dans plusieurs vidéos. Une fois arrivé à l’asile, vous participerez à une sorte de scène non-jouable où vous pourrez vous déplacer, assez à la mode ces derniers temps (notamment avec Assassin’s Creed), mais pas exécuter d’autre action ; l’intrigue proposée par Paul Dini, scénariste de la série animée Batman, se pose en douceur en gros. Vous aurez alors le loisir d’admirer les lieux, en baladant la caméra avec le stick droit ou en passant en vue interne en cliquant sur ce dernier. Force est de constater que les décors ont été soignés, et bien que plutôt mornes (on reste dans un hôpital psychiatrique), les reflets qui parsèment l’écran sont réalisés avec maitrise, et c’est très agréable à voir. Les flaques d’eau, les costumes des personnages, les murs humides, ça brille comme si ça avait été lavé avec Mr. Propre. Ajoutez à cela la cape de notre héros qui s’anime avec réalisme lors de ses mouvements et qui s’abime quand il prend des coups, ainsi qu’un grain de la peau très détaillé, et vous aurez graphiquement un jeu qui fait plus que tenir la route, c’est un bon début ! Petites ombres au tableau néanmoins, un aliasing assez évident par moments et surtout une gestion des collisions régulièrement houleuse (la cape qui traverse des jambes, les jambes qui traversent des corps, les corps…non ça ira pour l’instant).

Côté combats, en plus de mouvements vraiment bien faits, des effets de ralenti plutôt sympas viennent renforcer l’impression de puissance des coups sur des ennemis assez scriptés, qui ont parfois l’air d’attendre un peu bêtement leur tour à côté, comme dans beaucoup de beat’em all j’ai envie de dire. On appréciera néanmoins que les achèvements au sol n’empêchent pas les adversaires de vous frapper. Heureusement, vous aurez l’occasion d’en éviter la plupart en vous infiltrant plutôt qu’en rentrant dans le tas, et c’est une possibilité plutôt sympa, voire assez nécessaire par moments, qui vous permettra de planifier vos attaques en posant du gel explosif avant d’achever vos ennemis avec classe et violence en toute impunité avant de vous envoler vers d’autres cieux via votre grappin, ou en vous cachant dans un élément du décor.

En avançant dans le niveau, on se rend compte de l’effort des développeurs de varier les plaisirs. En 30/45 minutes de jeu, on a notamment eu l’occasion de s’infiltrer pour sauver un otage (disponible dans la démo) ou de repérer des indices pour repérer une odeur et suivre quelqu’un. Sur le chemin, divers personnes à aider sur le point de tomber d’une plate-forme surélevée par exemple, et malheureusement pas le choix de les sauver ou pas… Au fur et à mesure de vos pérégrinations, vous découvrirez le côté dark de Batman qui sera confronté aux pièges que lui tendront le Joker, Harley Quinn et d’autres ennemis incontournables de la série. L’homme chauve-souris pourra évoluer au cours de l’aventure, et vous pourrez améliorer au choix vos gadgets, vos capacités offensives ou vos capacités défensives. Vu les checkpoints réguliers, on a des doutes quant à la nécessité de ces dernières au début...

Que ceux qui comme moi ont eu à un moment peur d’évoluer dans un décor fermé et répétitif se rassurent, on nous promet des sorties de l’asile en extérieur, avec une aire de jeu assez ouverte et la possibilité de se balader un peu partout pour trouver des énigmes de l’homme mystère à résoudre et divers secrets à dénicher. Enfin, pour relancer la durée de vie d’un mode campagne qui ne devrait pas durer bien longtemps (simple estimation personnelle, je dirais 7 à 10h, comme beaucoup de jeux du genre), on notera la présence de challenges qui proposeront divers scénarios type (pour celui testé pendant la soirée) horde avec des ennemis qui arrivent et que vous devez dézinguer avec technique pour augmenter votre multiplicateur et péter les high scores qui seront bien-sûr consultables par tous via le Xbox Live ! Aucun mode multijoueur de prévu donc, et pas non plus de mode Joker, réservé aux joueurs PS3, qui leur permettra de jouer un niveau du jeu avec le joker lui-même.

Bref, un peu moins d’une semaine avant de pouvoir se faire un avis maintenant, et un test très prochainement sur Xboxygen !

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton292.jpg?1390066488

Accueil > Focus > Fandays

Batman Arkham Asylum

Batman Arkham Asylum

Genre : Action/Infiltration

Editeur : Eidos Interactive

Développeur : Rocksteady Studios

Date de sortie : 28/08/2009

Forum : Batman Arkham Asylum

4 reactions

Wipness

25 aoû 2009 @ 00:02

j’ai hâte de l’avoir entre les mains celui là !!!! sinon j’espère que ton estimation est fausse sanju, parce que 7 heures et même 10 c’est un peu trop léger à mon goût

Sanju

Rédaction

25 aoû 2009 @ 09:51

J’espère aussi !

meskin

25 aoû 2009 @ 10:36

Un conseil mettez-le en difficile ça augmentera la durée de vie et contrairement à ce que dit Sanju les ennemies n’attendent pas leur tour pour vous cogner.

avatar

LoganFr26

25 aoû 2009 @ 12:18

Comment tu peux en etre aussi sûr ? Dans la démo tu ne peux pas choisir la difficulté et lorsque tu achève un mec au sol les autres ne t’attaquent pas (sauf les gars armés)